Aquò d'Aqui


            partager partager

Quaranta visitaires e una explica en occitan per la nau antica d'Arle


ARLES. L'IEO a tout dit en occitan sur la découverte archéologique majeure d'un chaland entier de l'époque gallo-romaine. Quarante personnes se sont pressées au Musée de l'Arles Antique.



Au Musée de l'Arles Antiques dimanche 2 février (phot GF)
Au Musée de l'Arles Antiques dimanche 2 février (phot GF)
 Arle Ròse III " : es lo nom de còde d'una mena de penella dau sègle Ier, cargada de pèiras, que foguèt descuberta au niveu de Trencatalhas en 2004 dins leis aigas fangosas de Ròse. Aquesta embarcacion de 31 m èra pron ben conservada.

Es aquela que tot plen de monde a vist lo dimenge 2 de febrier 2014, amé l'istorian Felip Rigaud, que comentèt la descubèrta màger tot en occitan. L'Institut d'Estudis Occitans bailejèt la jornada au Musèu de l'Arle Antic.



Après deux mille ans, il avait été enlevé à la vase du Rhône qui le conservait

Philippe Rigaud a brossé en occitan l'intérêt de la découverte (photo MN)
Philippe Rigaud a brossé en occitan l'intérêt de la découverte (photo MN)
Còmpte tengut dei coneissenças e dei capacitats tecnicas de uèi, leis arqueològues an decidat en 2010 de la tirar de l'aiga. L'entrepresa - una promiera per un batèu tant grand - foguèt una capitada. Descopat en dètz tròç, foguèt restaurat a Grenòble dins un laboratòri especialisat.

Despuei octòbre de 2013, la nau es presentada au Musèu de l'Arle antica dins son contèxte espaciau, tecnic e economic (tipologia, navegacion, comèrci, environament). Aquesta descuberta fai avançar la sciéncia arquelogica sus un periòde aluenchat de nosautres d'a pauc près dos milla ans.

Dimanche 2 Février 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.