Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Qu a paur de qué au Mucem ?




Fa paur... (photo MN)
Fa paur... (photo MN)
La bòna idèa qu’a agut lo Musèu dei Civilisaciens de l’Euròpa e de la Mediterranèa (MUCEM) de Marselha ! Una plega de conferéncias a prepaus de « la paur », que bailejarà lo psicanalista tunisian Fethi Benslama, fins qu’a l’ultima, lo 7  de junh 2015.
 
Per eu, la paur participa d’un processus d’aparament, mai pòu virar a la panica. Adonc auriá una fàcia A, positiva, e una B catastrofica.
 
Amé la mòstra que prepausa despuei l’automna lo MUCEM sus lo manjar, convidarem nòstrei legeires a jutjar se lei doas lengas utilisadas : l’anglés e lo francès, participan de l’una o l’autra fàcia.
 
Vaquí l’escasença dei bèlas d’una questien que vos pausam.
 
Es que l’institucien que forabandís l’occitan dei lengas emplegadas dins sei collecciens s’apara coma aquò de dever l’i faire intrar, o es qu’a una paur panica de l’i veire intrar, qu’assaja de conjurar am’aquelei títolàs en anglès ?
 
Lèu lèu vòstra responsa  aquí dessota, ai comentaris ! Que s’acaba lo 9 de mars, aquela mòstra….esperlongada après lo 23 de fébrier, bòrd que benlèu an agut la paur dau vuege.

Samedi 21 Février 2015
Renat Mine





1.Posté par Weck le 25/02/2015 07:56 (depuis mobile)
Bouanjou,
Li a uno lei Europeenc per lei lengo regionalo noun ?
L''Occitan Prouvençau dèu estre emplega au MUCEM...
Gramaci per lou site internet voustro

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.