Quarante ans après les Calandretas toujours vives

Le mouvement enseigne en occitan, avec les méthodes Freinet. Il ouvre les portes des écoles languedociennes ce samedi, et nous isolons deux établissements que vous pourriez aider à remplir leur mission.

Donnait-on cher de la peau de l'enseignement d'immersion en occitan, en 1979, quand le mouvement des Calandretas est né ?
Quarante ans après les Calandretas toujours vives






            partager partager

Pro Natura : lo lider provençau dau biò trepeja per lo premier còp


Le leader indépendant des produits bio est provençal. Mais Pro Natura, à Cavaillon (84), trébuche pour la première fois de son histoire. Emblématique. Ce sont maintenant les Hypermarchés qui profitent du travail de tels défricheurs.



La société s'était fait une spécialité des produits bio exotiques (photo MN)
La société s'était fait une spécialité des produits bio exotiques (photo MN)
Li a una mena d’injusticia a veire lei pioniers dau desvolopament duradís laissar la plaça ai capitalistes que s’en garçavon i pas gaire.
 
Es coma aquò que la granda distribucion utilisa despuei pauc d’annadas sei capacitats per tractar de produchs biòs, que son despuei si platafòrmas, esparpilhadas ais ipermarcats. Despuei 2011 mai de la mitat d’aquelei son venduts per la granda distribucion en França, qu’ara suplanta lei magasins biòs qu’avian descampassits lo terrenc despuei leis annadas 1970.
 
Vaquí que son lider provençau, Pro Natura, a Cavalhon, trepeja per lo premier còp, eu qu’èra acostumat de far créisser son chiffre d’afairas despuei dètz ans. Sièis dei 140 emplegats se son meme ennanats. E lo fondator, Henri de Pazzis, a passat la man a la fin de genier.

La majorité des produits bio est désormais vendue dans les grandes surfaces

Le fondateur Henri de Pazzis, a passé la main en janvier (photo MN)
Le fondateur Henri de Pazzis, a passé la main en janvier (photo MN)
Lo chiffre d’affaires d’aquela societat, de 69 M€ en 2012, èra de 29 M€ en 2003, quand li aviá 72 salariats. Es de dire la bèla creissénça qu’a coneissut en dètz ans la societat l’entrepresa que fasiá. S’èra associats directament amé de productors au Marròc e en Centrafrica, per desvelopar lei produccions biòs exoticas, am’una tòca de desvolopament partejat.
 
A Cavalhon, aviá fa un projècte d’Auta Qualitat Environamentalas, amé d’aurbres per limitar la calor d’estiu, e de teulissas ondassadas per suportar de films fotovoltaiques.
 
Nos ditz bèn coma la poténcia dei grands de la distribucion pòu laissar far lo trabalh d’ eissartage ai pichoneis estructuras, avant que de capitalisar còntra elei son biais de faire.

Mardi 26 Mars 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

« Bono annado… »

…bèn acoumpagnado ! » C’est-à-dire avec de bons amis ?…ou plutôt qu’elle vous procure longue vie ? Nos vieilles expressions sont peut-être à double sens. Fouillons, fouillons…

« Bono annado… »
Avèn coustumo de nous souveta bèn ritualamen à la debuto de chasco annado uno « Bono annado, (bèn) granado e (bèn) acoumpagnado ! ». Quant de cop l’avèn emplegado, aquesto espressioun, subretout iéu à moun age, e d’un biais tout machinau…


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.