Aquò d'Aqui


            partager partager

Preparam l'Aquò d'Aquí d'octòbre

Articles en français et en langue occitane : provençal dans ses deux graphies et languedocien


Le numéro d'octobre nous y travaillons d'arrache-pied. En voici le sommaire pour ce qu'il est connu à ce jour !



Nòstra enquista e nòstrei reportatges en Catalonha, per la Diada ( la fèsta nacionala) vos en dirà mai e autrament que lei estupiditats de la pressa francèsa : es que nosautres, sempre nos interessam a ce que dison e pensan lei ciutadans. Avèm pas paur de lei vèire coma lo principau dins aquela afaire !

Gisèla Naconaski, de son costat, analisa en lengadocian l'afeblissament de la defensa de l'environament au Brasiu, amé lo president Bolsonaro.

E demandam an'aquelei que fan mestier de vendre d'oc en linha se marcha ben e ce que n'esperan.

Amé totei nòstrei cronicas e un molon de libres de presentar...

 

Abonatz vos tre ara !

E evocarem l'òme de TV Provençau Joan-Pèire Belmon, desparéissut fa ara quatre ans. Gui Matieu nos en parla am'emocion.

Tre ara vos faudriá  abonar s'es pas ja fa : es indispensable d'ajudar la pressa en lenga nòstra, aquela que presenta un ponch de vista despuei lo país, e favorable ai lengas regionalas.
N'hésitez plus, abonnez vous et recevez nos enquêtes, reportages, billets d'humeur et chroniques en lenga nòstra/lengo nosto
N'hésitez plus, abonnez vous et recevez nos enquêtes, reportages, billets d'humeur et chroniques en lenga nòstra/lengo nosto

Jeudi 19 Septembre 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.