Aquò d'Aqui


            partager partager

Plus ges de balèti a La Plana de Marselha


MARSEILLE. Le balèti du Festival des Trois Lunes est annulé pour cause de destruction d'arbres et de présence policière au quartier de La Plaine.



L'Ostau dau País Marselhès patit dei agençaments destrussaires d'arbres e de convivència que l'associacien marselhèsa repròcha a la Comuna. De fach lo balèti que deviá organizar dimenja 21 d'octòbre, li a renonciat, per pas demandar l'autorizacien an'una municipalitat que, per l'OPM, vèn de nafrar lo quartier.

De legir son comunicat :

"Lo 21 d'octòbre, si fasiam una bèla gaug d'organizar nòstre Baleti dei 3 lunas, coma l'an passat, sus lo Jardin dei Gats.
Per far aquesto balèti aviam entamenat tot un procés administratiu per obténer una autorizacion. L'avem reçaupuda aier per e-mail lo 16... dau temps que si fasián tronçonar leis aubres dau Plan St Miquèu sota proteccion de la polícia. Amb aquel espectacle maucorent, l'OPM si sentissiá pas d'organizar un eveniment sota l'egida deis autoritats, lei memei que nos ofriguèron aquela vision tristassa. Organizarem nòstre baleti alhors, sènsa que siegue de besonh d'anar demandar l'autorizacion, e dins lei condicions previstas au començament, per que siegue a-gratís e dubert en totei".
Le quartier de La Plaine à Marseille fait l'objet d'un projet de requalification, les opposants au projet municipal lui reprochant de gentrifier le quartier aujourd'hui encore populaire. Les arbres figurant sur cette images d'archives ont été tronçonnés le 17 octrobre en présence de la police pour éviter les manifestations (photo MN)
Le quartier de La Plaine à Marseille fait l'objet d'un projet de requalification, les opposants au projet municipal lui reprochant de gentrifier le quartier aujourd'hui encore populaire. Les arbres figurant sur cette images d'archives ont été tronçonnés le 17 octrobre en présence de la police pour éviter les manifestations (photo MN)

Jeudi 18 Octobre 2018
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.