Aquò d'Aqui


La Langue d’Oc
dans le parler d’aujourd’hui

Connaissez-vous la signification de cette expression ?


Et patin coufin * :

A - n'oublie pas tes patins ni ton couffin
B - etcetera
C - coucou je suis là (expression enfantine)


Répondre


Qu'es aquò, qu'es aquò ? (13)

Les devinettes d'Andrieu Lagarda, en languedocien, sont un modèle de finesse.Vous essayez de trouver... et vous nous écrivez la réponse.


Vaquí la devinalha dau jorn

Qu'es aquò, qu'es aquò ? (13)
"Una domaisèla dins un covent
que non coneis pluèja ni vent
mas qu'es banhada tot lo temps"


Qu'es aquò ?



 














            partager partager

Plus de débat à l’Université Occitane d’Eté 2018


NIMES. Le Teatre de la Carrièra, André Minvielle…L’occitanisme phosphore en juillet depuis 50 ans à Nïmes. Cet été du 9 au 13 juillet, à Nîmes, réflexion le jour, fête le soir : le thème « Trésors universels d’ici et d’ailleurs »…se déclinera ainsi que nous le dit Estela Mazodier, de la Marpoc.



Estelle Mazodier (Marpoc) : " La langue occitane est un trésor de l'humanité, qui se décline en pratiques populaires et oeuvres prestigieuses. Nous mettrons les unes et les autres en lumière du 9 au 13 juillet 2018 (photo XDR)
Estelle Mazodier (Marpoc) : " La langue occitane est un trésor de l'humanité, qui se décline en pratiques populaires et oeuvres prestigieuses. Nous mettrons les unes et les autres en lumière du 9 au 13 juillet 2018 (photo XDR)
La 42 ème édition de l’Université Occitane d’Eté se déroule toujours à Nîmes. Quoi de neuf cet été ?
 
Cet été, les débats que nous proposons, depuis longtemps, tous les jours à coups de tables rondes d’après conférences, seront mieux formalisés. Le soir nous aurons un « grand débat », avec apéritif, un moment important de la journée, donc.
 
Quels pourront-être les sujets de débats ?
 
Le spectre est large, mais nous pensons demander à plusieurs acteurs ce qu’ils pensent et disent de la place des Régions telle qu’elle évolue dans une France qui re-centralise. Que peuvent-elles pour la démocratie dans notre pays ? C’est une question d’actualité importante. Dans le même ordre d’idée nous parlerons des perspectives de la coopération inter-régionale, mais tout autant du renouvellement de l’idée et de la pratique occitanistes…Pour cela nous invitons des personnalités, tels Patrick Roux. Mais aussi l’artiste Minvielle, ou l’ethno botaniste et lexicographe Josiana Ubaud, entre autres.

Hommages à Jòrgi Gròs

Renouveler la pratique de l’occitanisme ?
L’occitan est tout à la fois un savoir à transmettre, par l’échange, un savoir populaire et un savoir prestigieux, multiple, qui doit être transmis. Par la musique, la littérature…ou la conversation. Nous D’ailleurs l’UEO est aussi là pour cela, favoriser l’échange entre les participants. C’est fécond. Nos cafés littéraires sont fait pour ! A noter que nous rendrons hommage plusieurs fois à Jòrgi Gros, qui nous a quitté il y a peu.
 
En deux mots, l’histoire de l’UOE ?
Robert Laffont avait voulu un lieu et un moment privilégié pour la diffusion de la recherche dans le domaine de l’occitan. Si on compte les années « vides », celles où l’UEO n’a pu être organisée, il y a en fait cinquante ans que l’Université d’Eté a été lancée. Et trente que la Marpoc l’organise.
L'été 2018 les débats seront mieux formalisés, en particulier le soir, avec moments festifs (photo MN)
L'été 2018 les débats seront mieux formalisés, en particulier le soir, avec moments festifs (photo MN)

Mardi 8 Mai 2018
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Votre numéro d'été invite à respirer
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.