Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Per Manuel Valls, l’independéncia de la Catalonha seriá pas « sens greveis consequéncias »


MADRID. Le premier ministre français, bien que Catalan d'origine né à Barcelone, n'est pas partisan des tentatives catalanes d'autodétermination. Pour lui, elles sont une manifestation nationaliste hors des valeurs de l'Union Européenne.



Photo XDR
Photo XDR

« Se quauqu’un crèi qu’es possible de se traire d’un país de l’Union Europenca, sensa qu’aquò provòque de grèvei consequéncias politicas e economicas, ni que ren se debane, s’engana lordament ».

 

En visita a Madrid au començament d’avost, Manuel Valls aviá declarat aquò au destapat d’un rescòntre amé lo president dau govèrn espanhòu, Mariano Rajoy.

 

Lo premier ministre francés, d’origina catalana d’Espanha, n’aviá pasmens jutjat que l’UE es « un projècte istoric que pòu rompre la creissença dau populisme e dau nacionalisme ». S’agisse segur de saupre de quau nacionalisme parla l’Euròpa : aqueu deis Estats, o dei nacionalitats.

 

Un referendom, considerat par leis autoritats espanhòlas coma illegau, deu permetre ai Catalans de s’exprimir sus l’autodeterminacion lo dimenge 9 de novembre venent.

 

Aqueu portariá sus doás questions : « Es que volètz que Catalonha vengue un Estat ? », puei, se la responsa es majoritariament afirmativa, la segonda seriá : « es que volètz qu’aquel Estat siegue independent ? ».

 


Lundi 18 Août 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Jornalet cerca lo mejan de contuniar

Le journal occitan en ligne vend désormais des livres et reçoit des dons sur son site web

BARCELONA. Dans l’écosystème médiatique occitan, il y a bien peu de journaux d’actualité sociétale. Les maintenir relève du tour de force, et Jornalet, à Barcelona, propose à ses visiteurs d’acheter dans sa boutique en ligne pour tenir le coup. Laissons la parole au créateur et cheville ouvrière du Jornalet, Ferriol Macip Bonet.

Ferriol Macip Bonet, fondateur du Jornalet, qui fait un appel à dons et met en place la vente en ligne de livres en occitan (photo MN)

Jornalet se finança mai que mai amb la collaboracion de sos legeires. Nasquèt en març de 2012 gràcias a la generositat de dos mecènas que cresián al projècte, e tanben gràcias la publicitat institucionala de tres collectivitats importantas. Quant Jornalet nasquèt aviam previst qu’auriam pro de ressorsas publicitàrias, gràcias a la difusion del quotidian numeric. Mas, d’un latz, Google Ads acceptèt pas de publicar d’anóncias car son traductor automatic compren pas l’occitan.

 

 




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.