Aquò d'Aqui


L’occitan enseigné “dans le cadre de l’horaire normal”

Ne rêvons pas, loi Molac ou pas, l’emploi du temps continuera à proposer le choix à l’élève : occitan ou repas de midi ? Il convient de préparer la réaction dès maintenant, question d’égalité.

Bien qu’elle fut amputée par le Conseil Constitutionnel de dispositions majeures, la Loi Molac enfin promulguée autorise quelques avancées pour l’enseignement des langues régionales. Ainsi, théoriquement les “heures poivre” auront vécues et l’occitan devrait rejoindre les matières qui ont droit à des horaires “normaux”.

 

Mais théoriquement et pas plus… il est donc temps pour les défenseurs de se mobiliser. La rentrée scolaire doit être préparée.


















            partager partager

Eleccions regionalas : per fin en junh


Les Régions s'étaient exprimées clairement pour le maintien en juin, elles ont été à peu près entendues. Les calculs politiciens ne sont pas absents des positions, mais sur le fond, la gouvernance régionale est-elle ou non considérée comme un élément sérieux de la démocratie ?



Pour Gustave Allirol, ça doit être en juin, place au débat sur les politiques territoriales (photo MN)
Pour Gustave Allirol, ça doit être en juin, place au débat sur les politiques territoriales (photo MN)
Organisar o non la votacion per lei Regionalas e dei Despartamentalas dei 13 e 20 de junh venènts ? Finalament serà remandat...d'una setmana, oficialament per ganhar quauquei miliers de vaccinats mai, en realitat chasque observator pensa que l'unica vertadièra rason es de sauvar la fàcia de l'Estat.

 
Es lo malhum de movaments regionalistas Régions & Peuples Solidaires que pausava disabte passat francament sus la taula la rason qu’ enlanha : “a sièis mes de l’eleccion presidenciala, lo risc de telescopage es ben reau. Alòr leis eleccions Regionalas e Despartamentalas serián plus qu’un torn d’assai desconectat deis enjuecs territoriaus” escriu Gustau Alirol, lo president occitan d’aquel acamp de partits justament territoriaus…

 
L’argumentacion d’aquela còla de monde regionalistes ameritava d’èstre entenduda : dison que l’estiu seriá pas lo moment d’assajar de parlar amé leis elegeires, e que la crisa sanitaria nos a apres que lo pièger èra jamai darrier nosautres… tota ben engatjada que siegue fins finala la campanha de vaccinacion sabèm pas ce que serà la situacion en
setembre. Lei marridei sospresas siguèron sempre au rendètz-vos dins aquel afaire,
e despuei mai que d’un an.


 
E R&PS de dire que leis escrutinhs espanhòus e alemands de l’ivèrn siguèron pas causa d’un reviure de l’epidemia. Alòr perqué pas donar d’astre a la vida democratica, ben enfectada despuei tant de mes, d’estats d’urgèncias en acantonaments ?

Negar la capacitat de l'elegeire a chausir

Hervé Morin, pdt de Normandie, parmi les signataires d'un appel à la responsabilité du gouvernement (photo MN)
Hervé Morin, pdt de Normandie, parmi les signataires d'un appel à la responsabilité du gouvernement (photo MN)
Seriá pas incompatible, per Gustau Alirol, amé la seguretat dau monde qu’aniriá a votar dau moment que siegan “reforçats lei mesuras que permetan tot d’un còp a chasque tiera de faire campanha d’un biais equitable, e d’assegurar per chasque ciutadan la possibilitat de participar, en tota seguretat, ais escrutinhs”.

 
Amb aquò mai o mens lo president de R&PS rejonche lo biais de pensar de Regions de France, lo malhum dei Consèus Regionaus, qu’a publicat fa pauc un comunicat reborsier per dire son maucontentament dau biais dau governament.

 
Trantalhava pas per pausar la question d’un biais que retrai ben an una afiermacion : “remetre leis eleccions : revirada de l’estrategia vaccinala o carcul politic ?” Amb’aquela reunion dei 18 Regions de França, lo discors es puslèu carrat : “en luec de demandar ai cònses de qualei mejans vòlon per assegurar la votacion, lo governament lei fa responsables de la data de l’escrutinh que pasmens la Lèi l’a fixada, e qu’es una chausida de sa pròpri responsabilitat”…. “En realitat lo governament a pas fisança dins la capacitat dau pòple a renovelar democraticament leis assembladas regionalas e despartamentalas que menan de politicas essencialas per lo quotidian e l’avenir de nòstrei conciutadans”.

Dètz Regions diguèron que faliá votar en junh

L'ex pdt de Provence Alpes Cote d'Azur Christian Estrosi, et l'actuel Renaud Muselier. L'un demandait le report, l'autre le maintien (photo MN)
L'ex pdt de Provence Alpes Cote d'Azur Christian Estrosi, et l'actuel Renaud Muselier. L'un demandait le report, l'autre le maintien (photo MN)
E pauc aperabans, son dètz entre aquelei presidents de Regions, tant de gaucha coma de drecha, qu’avian escrich qu’es pas “au consèu scientific d’acantonar la democracia”. Es clar. Renaud Muselier (LR, PACA), François Bonneau (PS, Centre-Val de Loire, Valérie Pécresse, (ex-LR, Île-de-France, Xavier Bertrand (ex-LR, Hauts-de-France), Carole Delga (PS, Occitanie), Christelle Morançais (LR, Pays de la Loire, Hervé Morin (Les Centristes, Normandie), Alain Rousset (PS, Nouvelle-Aquitaine), Laurent Wauquiez (LR, Auvergne-Rhône-Alpes) et Ary Chalus (Guadeloupe unie/LREM, Guadeloupe) parlan de “manòbra”. Sensa va dire vertadièrament, vòlon de l’escrutinh en junh, coma l’aviá volgut la Lèi votada en fébrier (Lèi n° 2021-191 du 22 février 2021).

 
Segur lo carcul politic es present dins aqueu biais de faire. Lo president de Regions de França, Renaud Muselier, es en meme temps aqueu de Provença Aups e Còsta d’Azur, rebatejat “Sud”. Auriá l’astre de ganhar en junh, amé l’ajuda de son ancian concurrènt Cristòu Castaner, encara que la drecha s’estraça a l’ora d’ara per saupre se seriá alligat amé LREM o non. Mai en setembre benlèu que la drecha se seriá chausit un autre baile…

 
Vòtz de discòrdia, aquela de l’autre gròs pes de la politica provençala, Crestian Estrosi, eu ancian president de Provença, s’èra dich favorabla a un remandadis de l’eleccion, que deuriá poder se faire un còp que la majoritat dei Francès serián vaccinats. Fau dire que Niça es estada mai tocada per l’epidemia, mai tanben que l’estrategia de son premier cònsol es, aquela, francament macrocompatible.

Preludi a la presidenciala ?

Luenh dei percors politicians demòra l’enjuec màger : la democracia es entre parentèsis despuei ara trege mes, e lo poder se demanda coma durar alòr qu’a tant mau gestionat la crisi. E justament l’elegeire podriá li demandar concretament de còmptes.

 
Mai alòr l’escrutinh regionau seriá estat vertadièrament pas mai qu’un preludi a la presidenciala. Daumatge per la politica territoriala de nòstreis elegits regionaus.
Les Conseils Régionaux ont été élus pour la dernière fois en décembre 2015 (photo MN)
Les Conseils Régionaux ont été élus pour la dernière fois en décembre 2015 (photo MN)

Lundi 12 Avril 2021
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



Chanjar la Constitucion ? Dins l'Aquò d'Aquí d'estiu ne'n parlam
Dison que...

Quid de Mayotte ?

A la rentrée notre mensuel vous proposera une enquête fouillée sur la société du plus récent des départements français, dont la reconnaissance de la langue formait part de la loi Molac.

Que saviez vous de la politique de promotion du créole à la Réunion ? Et question subsidiaire, que savez vous vraiment de l’Ile de Mayotte, des tensions historiques et culturelles qui travaillent ce département français, dont seuls de rares échos parviennent en Métropole ?

 

Une des grandes satisfactions de notre journal reste de pouvoir vous en dire plus sur des des situations et des enjeux qui échappent à beaucoup.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.