Flambèu catalan

Les élections catalanes du 21 décembre ont à nouveau montré que la moitié de la population souhaite la République et le divorce avec l'Espagne. Elles signent la déroute de la catastrophique gestion de crise du pouvoir espagnol. Elles interrogent enfin tous les Européens sur la qualité de leurs propres démocraties.

Adonc vaquí l’ora dei resultats. E de se dire : « tot aquò per aquò !? ».






            partager partager

Patrick Hutchinson : Crozada d'uei, tellement actuel


AIX. Le franc succès de fréquentation du spectacle de Patrick Hutchinson à Aix, le 17 septembre, fait émerger un intérêt, y compris des jeunes, pour l’histoire de la croisade et le fracas des valeurs. Une histoire très actuelle, nous affirme le dramaturge.



Rap et plateau télé avec duplex pour rendre compte d’un épisode provençal de la croisade des Albigeois, avec convocation d’écrivains et de génocidaires morts… Patrick Hutchinson, l’auteur de la Crozada d’Uei a joué le vieil art occitan de l’entrebescament (l’entremêlement) des genres pour rendre compte de l’actualité du débat de valeurs qui agitait les contemporains de Raymond VII, adaptée à l’époque des droits niés des salariés et de la crise des migrants de Méditerranée.

Il nous en parle longuement dans le numéro de septembre d'Aquò d'Aquí mensuel, dont voici des extraits significatifs.

Patrick Hutchinson, qu’est-ce que la Crozada d’Uei ?

La croisade contre les Albigeois (l’hérésie cathare), est le péché originel de la constitution d’une France centraliste ; une histoire très violente.

Cette histoire lointaine s’est déroulée dans un monde difficile à appréhender pour nos contemporains, car les codes culturels et la manière de penser étaient très différents. Elle prend toutefois le contrepied de l’histoire habituellement célébrée.

L’histoire occitane du moyen-âge nous parle de questions importantes, qui émergent alors.

Je ne parle pas que d’évènements mais de valeurs. L’une d’entre elles est le rapport, alors, entre hommes et femmes.

Votre moyen-âge est un anti-cliché d’histoire. Pour exprimer cette particularité j’ai préféré aux archéologues du costume les artistes qui font la jeune chanson occitane, tel le groupe Mauresca Fracàs Dub

Deux conceptions de la société s'affrontent

A l’aide d’un simulacre de plateau télé, vous convoquez des morts célèbres. Simon de Monfort, en particulier, y établit un parallèle entre l’actionnariat triomphant et la féodalité d’antan, la mise au pas du Midi et la crise des migrants…Que s'est-il passé en 1216 ?
 
L’histoire évoque le passage en Provence, en 1216 des comtes de Toulouse, Raimond VI et son fils Raimond VII. Ils viennent de tenter de convaincre le Pape de les rétablir dans leurs droits, mais les évêques se sont ligués contre eux.

Ces derniers ont besoin de mater le Midi pour conserver, je pense, leurs droits fiscaux. Quand les comtes de Toulouse arrivent à Marseille ils trouvent donc le soutien des Marseillais, en lutte contre leur évêque et en passe de constituer une République à l’italienne.

A Avignon, ce sont les chevaliers qui les soutiennent. Forts de cet épaulement, ils mettent le siège devant Beaucaire.

C’est alors un centre économique important, on y débarque du Rhône les marchandises venues de toute la Méditerranée, pour irriguer l’Europe.

Cette histoire des mentalités et des combats est aussi celle d’une tentative des oligarchies citadines d’en finir avec la mainmise de l’Eglise sur les revenus temporels. 

Cet entretien, dans sa version complète est proposée aux abonnés du mensuel Aquò d'Aquí de septembre 2016, à commander ici.
Quand Azalaïs, femme fatale du XIIIè siècle, vient expliquer qu'elle ne voulait que vivre sa liberté amoureuse (photo MN)
Quand Azalaïs, femme fatale du XIIIè siècle, vient expliquer qu'elle ne voulait que vivre sa liberté amoureuse (photo MN)

Mercredi 21 Septembre 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí 302 chasse le sanglier !
Dison que...

"L’independencia de Catalonha mi fa pas pantalhar"

Gilbert Combe anime l'atelier de théâtre de l'Institut d'Estudis Occitans des Alpes-Maritimes. Il nous a adressé cette prise de position en décembre.

Quand leis Angles votèran per si desseparar d’Europa mi sentiguèri, coma dire, pas flame : un pauc malurós, un pauc deçauput, un pauc en colèra contra aquelei qu’avián causit  de virar l’esquina a la familha europenca e tot aquò tanben per leis anglés maluros, que volián restar  mé nosautrei. 


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.