Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Nòstreis alergiás serián neandertalencas


Selon une étude épidémiologique américaine, une bonne part de nos problèmes de santé viendraient de la part d’ADN que nous devons à nos ancêtres de Néandertal… Y compris le tabagisme.



Il aurait bien frotté deux silex pour allumer un clope, si celui-ci avait été inventé...Habitat Néanderthal Musée de la Préhistoire de Quinson (photo MN)
Il aurait bien frotté deux silex pour allumer un clope, si celui-ci avait été inventé...Habitat Néanderthal Musée de la Préhistoire de Quinson (photo MN)
Lei Provençaus serián addicts au tabac e mai depressius ? …Coma tot plen d’Europencs. Segur qu’es la fauta a sei rèires dau Neandertal ! Lei còlas de caçaires qu’an laissat d’otís  e d’òsses de sa caça, fai 60 000 ans aperaquí , a costat d’una cròta de Metami, entre Liberon e Ventorn, serián responsables de mai que d’una empacha de l’òme modern…
 
Un estudi american de l’Universitat Vanderbilt (Tenessee) a carculat l’ADN de 28 000 personas que sa familha vèn d’Euròpa. E lei cercaires an cercat sa part d’ADN que nos vèn de Neandertal – aperaquí entre 1 e 4% de l’ADN deis Europencs. E an chifrat la relacien entre aquela part de l’ADN e mai que d’una feblessa umana, bòrd que toteis aquelei pacients èron sonhats per un o l’autre auvàri .
 
« Nòstre resultat principau es que l’ADN de Neandertal influéncia lo profieu clinic de l’òme de vuei » qu’a conclús John Capra, un deis autors de l’article de la revista Science, onte siguèron publicats lei resultats.
 
« Li a una associacien entre aquela part de l’ADN e tota una tiera de malautiás, tant neurologicas, psiquiatricas, coma imunologicas o reproductivas » qu’a ajustat.
 

Aièr aparava dei virus, vuei entraïna d'alergiás

Ansin de l’adiccien au tabac, que l’òme de Neandertal li seriá estat dispausat, maugrat qu’au metge Nicot li mancava quauquei milenaris per crebar l’uou … O la depressien nervosa ; o encara un sang mai lord, fach per resistir ai virus, mai que favorisa ara lei alergiás e lei malautiás dau còr.
 
A l’epòca luenchenca onte nòstrei rèires caçavon dins lei monts de la Vauclusa, segur que lo sang mai lord leis aparavan còntra tot un ventalh de parasitas. Mai ara que son pas tant presents, aquelei, la responsa imunitària dau sang contunha de se manifestar, e entraïna de crisis d’alergiá.
 
Grandmercé, papet Neandertal ! 

Dimanche 21 Février 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Sur le bout des langues" lo recanton de L'Express pèr illustrar la diversitat de nòstrei lengas de França

Michel Feltin a entrepris voici quelques mois de défendre la diversité linguistique en France...l'original est qu'il le fait dans un grand hebdomadaire national.

L'actor Lorànt Deutsch vèn de publicar un libre sus l'istòria dei lengas, Michel Feltin l'a legit, e ne'n comenta lei bònas fulhas...


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.