Aquò d'Aqui


            partager partager

Nos resta la bostifalha

A l’ostau, a meison, at home : dedins ! 9


GAP. Dis-moi ce que tu manges … La tradition à table, c’est tout ce qu’il nous reste. Au menu : chocolat, pois chiches, brassadeaux, œufs mimosa. Dans l’ordre que vous voudrez.



Les derniers jours de confinement chez la journaliste Eliana Tourtet. Un temps pour revenir à l'essentiel.
Les derniers jours de confinement chez la journaliste Eliana Tourtet. Un temps pour revenir à l'essentiel.

Sabo pas si les chocolatiers an drech de dubrir botica. D’aquesta passa. Sariá pasmens que justicia. Es un comerci de prumièra necessitat ! Lo chocolat vos fai de ben encar mai que d’abituda. Pas verai ?

Poiem totjorn ne’n faire un gatèu. Lei dròlles l’aman ben. Lei grands parrier.

Avem passat tot lo moment pascau dedins e avem tot mancat : Lei Ramèus, Pascas, lo vendres sant. Urosament nos resta la bostifalha . Sens segre, a la letra, la lei de la religion, avem de tradicions alimentaris sovent localas, provençalas emai religiosas d’inspiracion.


Parlam biscuech

Per Ramèus , vers ieu dins lei Baronias, fasem o puslèu fasiam de brassadèus (e pas de brassados, qu’an ren d’espanhòu). Es un chaudèu, coma dison dins les Aups. Una mena de biscuech en fòrma de brassadèu, de braçalets de pasta.

D’uòus, de farina, d’ òri , de pèu d’arangi a la gratusa , e d’ aiga nafa . Particularitat, les brassadèus se fan coire dos còps. Un còp bulits dins l’aiga. Lei garar quand montan. Un còp au forn per lei daurar. Lei metiam per 4 o 5 ensems a se tenir per un riban . Coma vai ? L’ai jamai sauput. Cu saup encar faire de brassadèus ? La Mirelha de Morieras, sabo que ne’n fai e lei fai ben ! Lo brassadèu es d’un gost simple mai bòn que l’arangi e l’aiga nafa l’i van ben.

Sariáu Proust vos parlarai dei brassadèus trempats dins lo cafè au lach !

A ren de veire mai dins lo temps disián: an fach Pascas avans lei Ramèus ! Volián dire que lei nòvis se mariavan perque l’i eron oblijats e que l’i aviá un « polichinelle dans le tiroir » coma dison dins lo « Père Noël est une ordure ».

Le chocolat, achat de première nécessité (photo ER DR)
Le chocolat, achat de première nécessité (photo ER DR)


Jeudi 14 Mai 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.