Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Monte a passat Victor Gelu ?


MARSEILLE. La Stèle célébrant le poète populaire des Marseillais a été ôtée en 2012 pour permettre à l'architecte Normann Foster de rénover le Vieux Port. Mais visiblement elle ne faisait pas partie du projet.



La stèle (ici en 2011) fut posée au Vieux Port après guerre, car la statue érigée en 1891 avait été fondue durant l'Occupation.  (photo MN)
La stèle (ici en 2011) fut posée au Vieux Port après guerre, car la statue érigée en 1891 avait été fondue durant l'Occupation. (photo MN)
Lo poèta e polemista marselhés (1806-85) aviá son estèla davant lo Club Pernod, pròche de la Canabiera, jusqu'ai chantiers de renovacien dau Pòrt Vielh, en 2012. Siguèt alòr levat dau mitan... e un còp lo chantier acabat e tot aquel espaci dubèrt per l'annada "Marselha Capitala Europenca de la Cultura", lo pichon monument a pas retrobat sa plaça. 
 
Una estatua dau poèta, dreissada en 1891, deja siguèt fonduda dau temps de l’ocupacien, puei remplaçada per la lausa que tot lo monde podiá veire au Pòrt Vielh.

"La reinstalacien de l'estèla es en cors d'estudi per la Vila de Marselha" que nos dis  lo Servici de Pressa de la Comuna, "en partenariat amé l'arquitècte Normann Foster." Aquela enigmatica informacien laissa a imaginar que lo sòrt de la lausa siguèt pas previst amé lo projèct. 

En 2010 l'arquitècte britanique siguèt chausit per "reinventar lo Pòrt Vielh" coma anonciava lo projèct, que s'agissiá, es eu que lo dis, de "rendre ai Marselhés" .  


"A peri tout entié..."

S'agiriá ara de li rendre son poèta ! puslèu que de far coma s’aviá jamai estat. Dins lo vueja de la plaça Foster, una musiqueta, lou Crèdo de Cassian , se far ausir que dís :
 
A peri tout entié, qué servirié dé neisse !
Dieou, qué li vi tan lun, nou fourgé pas per ren :
En mouren regreian ; l’ome, quan dispareisse,
Va pupla leis estèlo oou foun doou firmamen !
 
E coma en resson podriam entendre la rabia de Gelu, quand la Comuna fa tombar Leis aoubre doou cous 
 
La frenizien mi pouigne l’avelano !
Ma fé dé Dieou ! nouestei Consou fouirous
Vien plu luzi l’estèlo Tremountano…
30 mars 2012 dans les rues de Toulouse, l'Ostau dau Païs Marselhés manifeste pour la langue occitane sous le portrait de Victor Gelu (photo MN)
30 mars 2012 dans les rues de Toulouse, l'Ostau dau Païs Marselhés manifeste pour la langue occitane sous le portrait de Victor Gelu (photo MN)

Vocabulaire et citations de Gelu suggérées par Alain Barthélemy-Vigouroux.

Samedi 6 Avril 2013
Michel Neumuller





1.Posté par Laberinto anne le 10/04/2013 20:39
Faudrié belèu faire uno peticioun, que "l'estudi en cous" poudrié bèn manda lou Gelu dins quauquo placeto escoundudo vo dins un planet enca'mai escoundu!

2.Posté par Elisabeth PAIN le 11/04/2013 17:57
C'est sans doute ça la "rénovation" : si on demande aux anglais maintenant de venir mettre en valeur notre patrimoine il ne faut plus s'étonner de rien !!
Et Marseille qui a été choisi pour être la Capitale Européenne de la Culture , mais quelle culture ?

3.Posté par Patrick Hutchinson le 12/04/2013 10:22
E vergonha sus l'anglofobia tipica! Es pasmens un peccar sobretot frances! Sabes pas que li Plantagenets son de las aligats contre la crosada del nort!?

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí d'octobre arrive... abonnez vous vite !

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.