De l’alfa e de l’òmega de la ciutat

Les habitants d'une ville doivent pouvoir officiellement co-construire les projets urbains. Faute de quoi, le jeu est fermé, et dangereux : des spéculateurs favorisent une équipe politique qui servira leurs intérêts. Et les conséquences peuvent être dramatiques.

Aperaquí detz mila personas dimècres de sera manifestavan còntre l’incuria dau municipe marselhès que laissa en risc d’espòutir mai que mai d’imòbles dau centre ancian.
De l’alfa e de l’òmega de la ciutat






            partager partager

Montanaro offre un concert au bénéfice des réfugiés


AUPS. Miquèu et son fils Baltazar jouent ensemble depuis un moment. Le duo est rodé, et samedi à Aups, il met son talent au service des réfugiés.



Montanaro offre un concert au bénéfice des réfugiés
Compte tenu de la raison du concert auquel participeront Montanaro, père et fils, samedi 4 février à Aups (83), nous ne pouvions le cantonner à l’agenda culturel d’Aquò d’Aquí.
 
« Pour nous, musiciens, peintres, créateurs il n'y a pas d'autre choix que de continuer à essayer de faire naître la beauté » soutient Miquèu Montanaro. « Dessiner les forces de vie contre celles de la mort, chanter en forme de passerelles, danser ensemble avec tous les gens de bonne volonté. Notre révolte est dans notre capacité à nous unir » souligne le musicien humaniste, dont les pataugas en connaissent un bout sur les cinq parties du Monde, leurs joies et leurs misères.
 
L’idée d’aller à Aups vérifier, comme le dit l'artiste, que « la beauté nous rassemble » a quelque chose de séduisant à l’époque des rodomontades  politiciennes, du bruit du canon, et de celui du sol martelé par les pas des milliers de réfugiés.

Mercredi 1 Février 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

Marseille la tartuferie a assez duré

MARSEILLE. Etudiant en sciences politiques, Julien Bonnefont a consacré un mémoire au rapport entre urbanisme et population à Marseille au mitan des années 2010. Comme d’autres, il pointait à l’époque les risques induits par un laisser-aller des pouvoirs municipaux quant aux populations modestes de la ville-port.

Marseille la tartuferie a assez duré
Cinq morts à Marseille, et peut être davantage dans les heures et les jours à venir… Les secours sont à pied d’œuvre rue d’Aubagne pour sauver ce qui peut encore l’être après l’effondrement de trois immeubles en plein centre-ville en début de semaine.  


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.