Aquò d'Aqui

2021...

Aquò d'Aquí vous souhaite la meilleure année possible et sera aux côté de tous ceux qui défendent activement la transmission de notre langue d'oc.

A tous ceux qui ont fermé la porte de 2020 en criant “bon débarras, année de m…”, nous devons hélas le dire, 2021 risque de ne pas être meilleure pour la convivialité, et le retour de flammes économique brulera plus qu’il ne réchauffera. Désolé de ne pas être optimiste. Nous adorerions pourtant !

 


















            partager partager

Montanaro offre un concert au bénéfice des réfugiés


AUPS. Miquèu et son fils Baltazar jouent ensemble depuis un moment. Le duo est rodé, et samedi à Aups, il met son talent au service des réfugiés.



Montanaro offre un concert au bénéfice des réfugiés
Compte tenu de la raison du concert auquel participeront Montanaro, père et fils, samedi 4 février à Aups (83), nous ne pouvions le cantonner à l’agenda culturel d’Aquò d’Aquí.
 
« Pour nous, musiciens, peintres, créateurs il n'y a pas d'autre choix que de continuer à essayer de faire naître la beauté » soutient Miquèu Montanaro. « Dessiner les forces de vie contre celles de la mort, chanter en forme de passerelles, danser ensemble avec tous les gens de bonne volonté. Notre révolte est dans notre capacité à nous unir » souligne le musicien humaniste, dont les pataugas en connaissent un bout sur les cinq parties du Monde, leurs joies et leurs misères.
 
L’idée d’aller à Aups vérifier, comme le dit l'artiste, que « la beauté nous rassemble » a quelque chose de séduisant à l’époque des rodomontades  politiciennes, du bruit du canon, et de celui du sol martelé par les pas des milliers de réfugiés.

Mercredi 1 Février 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Distanciau e presenciau dins l’Aquò d’Aquí de març


Dison que...

Parler occitan, l'avenir

Rodin Kaufmann sort ces jours-ci son nouvel album, Pantais clus, fruit d'un long travail. Et sinon, que fait-il ? Il retourne à l'école ; de là il échange et nous parle des identités.

En ce moment entre autres choses j’interviewe des enfants. On parle du temps, des souvenirs et des souhaits. Aujourd’hui j’étais à l’école primaire Mandela de Béziers. En face de moi il y avait Birgul et Oumaima, qui sont en CE1, et elles apprennent le français et l’occitan en même temps.
Rodin Kaufmann (photo MN)


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.