Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Mirèia Boya libre et sans entraves


MADRID. L'ex députée occitane d'Aran est ressortie libre du Tribunal Suprême espagnol, qui l'accusait des mêmes griefs que les quatre otages politiques catalans de l'Espagne.



Mirèia Boya au sortir du TS ce 14 février (photo TV3 DR)
Mirèia Boya au sortir du TS ce 14 février (photo TV3 DR)
Soulagement ce midi au sortir du Tribunal Suprême Espagnol, lorsque l'ex députée aranaise de la CUP MIrèia Boya est ressortie libre, après deux heures d'audition. 

Libre et sans contraintes, du type interdiction de sortie du territoire. 

Pourtant, l'animatrice occitane de la CUP (anticapitalistes) n'a rien lâché sur le fond, selon son avocat, interrogé par la presse espagnole, à la sortie du tribunal, alors que plusieurs centaines de personnes scandaient : "votarem !".

Mirèia Boya aurait, durant l'interrogatoire, réaffirmé que la déclaration d'indépendance du 27 octobre, n'était pas considérée par elle comme "cosmétique", ni "symbolique"

Ce sont pourtant les mêmes réponses qui, en novembre, avaient conduit Oriol Junqueras, le vice président (ERC) du gouvernement catalan, en prison, où il est toujours cent dix jours plus tard. 

Un signe que rester droit dans ses bottes finit par payer, pour les républicains ?

"Je ne peux pas me dire satisfaite", a cependant commenté Mirèia Boya " alors que quatre d'entre nous sont toujours en détention".

Une détention qui, pour elle, n'a rien à voir avec la Justice, mais constitue une "vengeance".

Et de souligner qu'elle était là parce qu'elle remplissait scrupuleusement le mandat du peuple. "Ce n'est pas à la justice de décider du futur de la Catalogne, car cela dépend du dialogue entre la Catalogne et l'Etat espagnol". 

Le 21 décembre dernier, les Catalans, à l'issue des élections provoquées par Madrid, ont reconduit à l'identique une majorité républicaine indépendantiste au Parlement de Catalogne.

Mercredi 14 Février 2018
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans l'Aquò d'Aquí de l'été...

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.