Aquò d'Aqui

Lo Consèu Constitucionau enebis l’ensenhament immersiu d’une lenga regionala dins l’ensenhament public

Votée à une large majorité de députés le 8 avril, la loi Molac était contestée par des députés macronistes, appuyés concrètement par le ministère de l’Enseignement, JM Blanquer. Le Conseil Constitutionnel a invalidé la disposition majeure de la loi, et est allé jusqu’à nier le droit de parler sa langue dans un établissement public.

 

“Que modifican d’urgencia la Constitucion !” Es amb’aquela crida que Paul Molac, inspirator, redactor et defensor de la lèi qu’ara a son nom, a reagit a l’anoncia de l’avis dau Consèu Constitucionau, tombat aqueu matin dau 21 de mai.

Le Conseil Constitutionnel à l'œuvre (photo CC DR)

















            partager partager

Michel Feltin afouga di lengo à L’Express


Le journaliste ouvre chaque semaine le dossier des langues de France...y compris le français.



Michel Feltin (L'Express DR)
Michel Feltin (L'Express DR)
« Li journalisto soun cultiva, segur, mai soun escoularita i’a rèn di di lengo regiounalo, levat la proupagando coumo que serien de patoues. » Mai pèr Michel Feltin, « tóuti li lengo se valon », e se turto mai que d’un cop à si coulègo, que coumprenon pas…
 
Dins sa letro dóu 12 de jun, pamens, nous dis bèn coume lou mounde en Europo ié soun afouga de si lengo. La peticioun ciéutadano en ligno sus li dre linguisti aro a bèn despassa lou milioun de signaturo. Es soun sujèt de la semano.
 
E preciso ben, en francés, que mai de cinquanto milioun d’Euroupen soun pertouca per uno lengo dicho minouritàri.
 
Michel Feltin , journalisto à L’Express, a 53 an es un « Parisen qu’a passa tóuti si vacanço dins la famiho de sa maire, en Vau d’Ossau. Mai ai las ! Siéu pas un bon bearnoufone… » que s’escuso.
 
Es passa pèr lo quoutidian La Croix, avans que de s’emplega despièi 1999 au semanié L’Express, un di mai legi en Franço. E es d’aqui qu’a agut l’idèio d’enfounsa lou cougnet dins la maucouneissenço franceso de si lengo minouritàri. Despièi lou mes de mai adounc mando la letro semaniero : « un cop ié parle de nòsti lengo regiounalo e de sa situacioun, e l’autro trate de la lengo franceso, qu’es tambèn un tresor qu’a besoun d’èstre apara ».
 
Michel Feltin s’interesso premié ei territòri, e perqué an tóuti uno bello ouriginalita, s’es passiouna tambèn per si lengo.
 
Mai, coume nous dis soun article de la semano, saup alarga lou sujèt, e em’éu, lou biarnés s’aparo… au Parlamen éuroupen. Que la peticioun que signalo, em’encara cent milo signaturo, entrinara la discutido à-n-Estrasbourg d’un proujèt de lèi sus li dre de nòsti lengo pas tan parlado.
 
D’aiour, poudès ben li douna la man, e vous ié faire marca.

Mardi 12 Juin 2018
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de juin
Dison que...

Le Conseil Constitutionnel contre Toute la Loi Molac ?

Le Conseil Constitutionnel n'examine que l'article visé par la saisine, officiellement. Mais en sommes nous vraiment certains ?

Michel Neumuller

Le 22 mai au plus tard les membres du Conseil Constitutionnel auront rendu un avis sur la constitutionnalité du texte de loi, voté à une très large majorité le 8 avril au Parlement, concernant les Langues Régionales.

 

Que peut-on attendre des soi-disant “sages”. Sans doute rien de bon. Mais…




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.