Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Michel Feltin afouga di lengo à L’Express


Le journaliste ouvre chaque semaine le dossier des langues de France...y compris le français.



Michel Feltin (L'Express DR)
Michel Feltin (L'Express DR)
« Li journalisto soun cultiva, segur, mai soun escoularita i’a rèn di di lengo regiounalo, levat la proupagando coumo que serien de patoues. » Mai pèr Michel Feltin, « tóuti li lengo se valon », e se turto mai que d’un cop à si coulègo, que coumprenon pas…
 
Dins sa letro dóu 12 de jun, pamens, nous dis bèn coume lou mounde en Europo ié soun afouga de si lengo. La peticioun ciéutadano en ligno sus li dre linguisti aro a bèn despassa lou milioun de signaturo. Es soun sujèt de la semano.
 
E preciso ben, en francés, que mai de cinquanto milioun d’Euroupen soun pertouca per uno lengo dicho minouritàri.
 
Michel Feltin , journalisto à L’Express, a 53 an es un « Parisen qu’a passa tóuti si vacanço dins la famiho de sa maire, en Vau d’Ossau. Mai ai las ! Siéu pas un bon bearnoufone… » que s’escuso.
 
Es passa pèr lo quoutidian La Croix, avans que de s’emplega despièi 1999 au semanié L’Express, un di mai legi en Franço. E es d’aqui qu’a agut l’idèio d’enfounsa lou cougnet dins la maucouneissenço franceso de si lengo minouritàri. Despièi lou mes de mai adounc mando la letro semaniero : « un cop ié parle de nòsti lengo regiounalo e de sa situacioun, e l’autro trate de la lengo franceso, qu’es tambèn un tresor qu’a besoun d’èstre apara ».
 
Michel Feltin s’interesso premié ei territòri, e perqué an tóuti uno bello ouriginalita, s’es passiouna tambèn per si lengo.
 
Mai, coume nous dis soun article de la semano, saup alarga lou sujèt, e em’éu, lou biarnés s’aparo… au Parlamen éuroupen. Que la peticioun que signalo, em’encara cent milo signaturo, entrinara la discutido à-n-Estrasbourg d’un proujèt de lèi sus li dre de nòsti lengo pas tan parlado.
 
D’aiour, poudès ben li douna la man, e vous ié faire marca.

Mardi 12 Juin 2018
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.