Aquò d'Aqui



Pour votre journal c’est l’heure de vérité !

Assurer la succession de notre journaliste, faire plus et mieux pour vous proposer en occitan des contenus d’actualité de qualité, cela ne peut se faire sans votre aide. Et nous nous refusons à l’alternative de sa disparition. Nous pouvons compter sur vous ?

La langue occitane pour dire la société, c’est indispensable et les lecteurs d’Aquò d’Aquí en sont persuadés qui, non seulement s’abonnent à notre revue désormais bimensuelle, mais qui encore lui donnent le coup de pouce financier nécessaire quand nous le leur demandons.

 

Ils savent pourquoi ! Le prix de la revue ainsi reste bas, aussi grâce à eux retraités comme étudiants peuvent avoir accès à nos contenus, s’imprégner des valeurs occitanes, celles du respect réel de la diversité. Avec eux, la langue dira tout cela publiquement à une nouvelle génération.

 

Notre langue supposée morte par les croque morts hexagonaux respire encore grâce à vous.

 















            partager partager

Marselha Bellevue, l’escòla qu’ensenha lei culturas dau monde


MARSEILLE; L’Ecole Bellevue lance chaque année depuis vingt ans un projet de rencontre d’une autre culture, minoritaire : rencontre d’abord par le livre et des intervenants, puis rencontre physique, dans les Grandes Plaines des USA ou parmi les Maoris de Nouvelle Zélande. Le but, lutter intelligemment contre l’échec scolaire.



Véra Tur (à gauche) avec une famille d'accueil mexicaine de Puebla (photo XDR)
Véra Tur (à gauche) avec une famille d'accueil mexicaine de Puebla (photo XDR)
Tèn una plaça particulara dins l’univèrs escolari marselhés, Vera Tur. Aquela directritz de l’escòla comunala dau Pargue Bellevue, au quartier de Sant Mauront, fa rescontrar d’autreis escolans venguts de minoritats de diferents païs dau monde.
 
Joines Indians d’America, Lapons, autreis Indians dau Mexic aqueu de còp, Maòris de Novèla Zelanda… chasca annada o quasi despuei, aquelei joines Marselhés fan escòla dau respèct de l’autre, prenon consciéncia de la granda diversitat dei culturas, dei lengas que son pas totjorn aquelei deis Estats, e endraian un percors escolari fòra dei nòrmas que li dona mai l’astre de capitar.
 
Ven, l’escòla, de publicar dins son edicien In Octavo, un librilhon consacrat a son projèct menat amé l’escòla de Puebla, au sud de Mexicò. Bèn polidament illustrat, rensenha tanben sus lei lengas parladas au Mexic : castilhan, segur, qu’es aprés a l’escòla Bellevue,  Huichol (dei Mayas) amé lo Náhuatl, e mai cinquanta lengas indianas mens coneissudas.

Capitar a l'escòla per la coneissénça dei minoritats

Sant-Mauront, e mai precisament aqueu Pargue Bellevue, un ensems residenciau monumentau privat bastit per de pès negres mai que lèu siguèt occupat per d’immigrats, provesisse l’escòla quasi a cent dau cent d’escolans venguts de l’immigracien. Li faliá, per luchar còntre la cabussada escolari, un biais de faire fòra dei convenciens abitualas.
 
A l’intrada deis annadas 1990, Vera Tur comencèt per endraiar un projèct, far conéisser leis Indians dau Middle West deis Estats Units d’Americas. Amé l’ajuda d’un cantaire Sioux Oglala, lo regretat Will Wagonburner, aquela mestressa apassionèt seis escolans per aquela cultura en dangier. L’an d’après, èron au mitan dei Planuras americanas dins una resèrva Sioux. Puei, leis escolans indians venguèron a Marselha. De l’estonament recipròc, una dubertura benvenguda toquèt aqueleis escolans, bèn motivats dins son trabalh.
 
Au mes de febrier, siguèron convidadas a Marselha per l’escòla,  per testimoniar de son percors, lei premieras joinetas Sioux rescontradas, que despuei 1994, segur, son devengudas de joineis adultas.

Sur le sentier de Quetzacoatl

C'est le titre du livret qui relate le projet de l'école Bellevue. 48 pages illustrées, à commander (10€ par chèque ordre AMCP + 5 timbres tarif en vigueur) à AMCP c/o Tur 20 rue de Crimée - 13003 Marseille. 

Lundi 15 Avril 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de février mars

Aquò d'Aquí c'est d'abord un magazine d'actualité sociétale sur 28 pages sans publicités, et s'y abonner c'est disposer d'un média engagé pour la langue occitane dans sa diversité dialectale pour dire la société.

Ce numéro d'hiver vous propose bien entendu une évocation du poète et globe trotter Roland Pécout, de son histoire personnelle et de cette originalité qui a consisté pour l'essentiel à aller à la rencontre de l'autre (Afghanistan, Scandinavie, Amérique latine...) pour comprendre qui l'on était. L'homme et l'intellectuel avait plusieurs dimensions, dont l'analyse historique et littéraire d'oc n'était pas la moindre. Mais nous avons choisi de l'évoquer avec l'écrivaine et chercheuse Danielle Julien.

 

03/02/2024

Dison que...

Robert Lafont cet intellectuel qui occupa le terrain social pour une renaissance occitane

A ne pas manquer !

AIX-EN-PROVENCE. Le colloque du 14 octobre ouvre large l'éventail des domaines d'intervention d'un humaniste dont l'œuvre incontournable a généré et accompagné le second risorgimento de la conscience d'oc.


Robert Lafont fut l'artisan principal du second risorgimento de la langue d'oc. Mistral avait lié le premier à la production d'œuvres littéraires prestigieuses et à l'unité latine, Lafont, avant et après 1968 associa ce second regain à la critique coloniale et à la situation sociale comme à une relecture de l'histoire. Pour autant son œuvre littéraire et théorique, riche et diverse, marque encore tous les domaines de la création d'òc. 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.