Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Leis escolans sàbon pas reconéisser ço que mànjon a la cantina


L'étude des médecins de l'Asef laisse entendre qu'elle est représentative de l'alimentation dans les cantines en France. Son échantillon est toutefois limité à la Provence urbaine. Elle souligne que les écoliers méconnaissent l'origine des aliments conditionnés, ou simplement cuisinés. Elle aurait gagné à s'intéresser aux pratiques dans les écoles où la cuisine fait un travail pédagogique.



Oh! dure réalité les enfants: c'est bien de là que viennent vos panés (photo MN)
Oh! dure réalité les enfants: c'est bien de là que viennent vos panés (photo MN)
Nòstrei nistons, lo mai dau temps, pòdon pas reconéisser lei lieumes dins sa sieta a la cantina de son escòla. Segon l’enquista de metges de l’associacion sestiana Asef (Association Santé Environnement France, que rèsta en veritat qu’en Provença), 30% deis escolans reconéisson lo pòrri, e pas mai la figa o l’aubricòt. E 10% pas mai reconéisson la bleda-raba. Una cachòfla o una pera li son desconeissudas, au mens per la màger part.
 
Lei resultats d’aquel estudi menat dins una vintena d’escòlas son espantants. Avèm ja ausit dire que totplen d’enfantons sabién pas que lei peissons de la mar son pas cairats e tot semenats de chapladura fregida … Mai ara fau ajustar que sàbon pas mai que lei trufas sèrvon a fabricar lei chips, nimai que lei pastas, que s’en congóston, son fachas amé de blat, e pas mai que la pera es una frucha puslèu qu’un lieume.
 
Tóteis aquélei donadas son consinhadas dins l’estudi de l’ASF « L’assiette des enfants », qu’a fa conéisser sei resultats a la fin de mai 2013.

Lei biais regionaus de s'alimentar ignorats per l'enquista

Pâtes et steacks hachés d'origine inconnue entre 3 et 10 ans...(Asef DR)
Pâtes et steacks hachés d'origine inconnue entre 3 et 10 ans...(Asef DR)
Un còup enquistat dau costat d’aquela associacion, li fau pasmens reprochar una generalisacion, e ben saber qu’es pas una enquista estadistica am’un escapolon representatiu. Se 910 escolans siguèron ben pertocats per questionaris dins 20 escòlas, fau saber que la màger part siguèron localisats dins Bocas de Ròse, am’una populacion urbana ò que viu dins de ciutats pròchas de vilas grandas. Una sola escòla varesa un pauc aluenchada respondèt.
 
Lei biais regionaus de s’alimentar siguèron tambèn ignorats. S’i parla ben de chapladís Parmentier mai l’Alhòli es completament ignorat per lo questionari, onte se parlapas de pompas d’òli, de dòba e tóteis àutrei plats que, un jorn o l’autre, aquélei familhas an ben degut cosinar ò tastar, quand rèston en Provença.

Dau costat de Niça, faudrié sacher s’aquélei jóineis escolans se podrién pas sovenir dei bledas-rabas. Mai ò mens aquel estudi siguèt fach per « pegar » ai costumas alimentàrias generalas que seis autors an poscut pensar qu’èron aquélei de tótei lei Francés.

Sabon pas d'onte venon lei nuggets

Mirabeau en 2011, les légumes proviennent d'un groupement de paysans locaux, à qui la mairie confie un repas hebdomadaire (photo MN)
Mirabeau en 2011, les légumes proviennent d'un groupement de paysans locaux, à qui la mairie confie un repas hebdomadaire (photo MN)
Urosament qu’existisse pas encara completament aquela mena d’uniformitat. Per exemple, leis assais que de comunautats fan per gardar ai nistons lo gost dei lieumes semblèron ignorats per l’enquista dei metges de l’Asef.
 
Fau citar, per exemple, la tièra d’escòlas en Leberon, onte lo Pargue Regionau afavorisa lei fornissèires locaus que cultívon directament. En 2001 Aquò d’Aquí aviá entreprés un reportatge a Mirabèu, que vos prepausam aquí.
 
Aquò dich, inquieta de saupre que leis escolans, que li agrada tant lo cambajon, sàbon pas que vèn dau pòrc, ni que lei nuggets (que tótei sabon çò qu’es, sembla) vènon dei polets. Mens de 50% lo sabién dins l’enquista de l’Asef.

Article écrit en graphie classique avec les suggestions de Reintat Toscano

Dimanche 16 Juin 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí d'octobre arrive... abonnez vous vite !

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.