Quarante ans après les Calandretas toujours vives

Le mouvement enseigne en occitan, avec les méthodes Freinet. Il ouvre les portes des écoles languedociennes ce samedi, et nous isolons deux établissements que vous pourriez aider à remplir leur mission.

Donnait-on cher de la peau de l'enseignement d'immersion en occitan, en 1979, quand le mouvement des Calandretas est né ?
Quarante ans après les Calandretas toujours vives






            partager partager

Marine Chiaramonti Reine des quartiers est de Nice


NICE. L’Association Nissart per Tougiou ayant décidé de raviver la tradition des Reines de Mai, vient d’organiser un des quatre concours de quartiers qui préludent à l’élection de la Reine.



Place Pierre Gauthier, samedi 9 mai, Marine Chiaramonti n’a pas eu partie facile face à Clara, Jennifer, Jessica, Elisa et Louisa. L’une présentait une tourte de blette, l’autre chantait Calant de Villafranca, une troisième jouait du violon…
 
Finalement c’est avec un bel entrain que la future élue a interprété, de façon très théâtrale, Titoun e Vitourina, de Francis Gag.
 
Le jury était composé de Jean-Luc Gag, délégué à la Ville de Nice, Alain Cauvin, représentant de Nissart Per Tougiou, Gérard Albarelli, rédacteur pour « Lou Sourgentin », Robert-Marie Mercier, président de l’association « Racines du pays niçois », et Mathilde Rosso, l’actuelle Reine des Mai.
Les six candidates pour la Reine du quartier Est de Nice (photo Frédéric de Faverney DR)
Les six candidates pour la Reine du quartier Est de Nice (photo Frédéric de Faverney DR)

Interprétations en occitan

Devenue Regina dóu Levant, Marine Chiaramonti concourra finalement dimanche 24 mai au jardin des arènes de Cimiez, contre quatre autres reines de quartier niçois. D’ici là, les quartiers ouest auront aussi choisi leur reine, dans un concours qui se déroulera samedi 16 mai, au Parc Carol de Roumanie, à partir de 13h30.
 
La lauréate finale aura, pour Nice, un peu le même rôle que la Reine d’Arles pour cette ville. Elle sera l’ambassadrice de sa culture pour un an.
 
A noter que, même si les conditions du concours n’y poussent pas spécialement, la plupart des candidates ont interprété un texte en occitan, à l’instar d’Elisa, qui a chanté « T’empouorterai » du groupe moderne « La Manada ».

Dimanche 10 Mai 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

« Bono annado… »

…bèn acoumpagnado ! » C’est-à-dire avec de bons amis ?…ou plutôt qu’elle vous procure longue vie ? Nos vieilles expressions sont peut-être à double sens. Fouillons, fouillons…

« Bono annado… »
Avèn coustumo de nous souveta bèn ritualamen à la debuto de chasco annado uno « Bono annado, (bèn) granado e (bèn) acoumpagnado ! ». Quant de cop l’avèn emplegado, aquesto espressioun, subretout iéu à moun age, e d’un biais tout machinau…


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.