Aquò d'Aqui


            partager partager

Lo SPF provençau acarat an una paurilha mai granda despuei l’acantonament


L’ONG maintient ses activités, en particulier de soutien moral aux indigents, en temps de confinement, mais fait face à une baisse des dons au pire moment.



Préparation des bénévoles dans un centre d'accueil du SPF dans les Bouches-du-Rhône (photo SPF DR)
Préparation des bénévoles dans un centre d'accueil du SPF dans les Bouches-du-Rhône (photo SPF DR)

Lei premier e tresen arrondiments de Marselha son tocats d’un biais particulier per l’aumentacien deis urgéncias socialas segon lo Secors Populari Francés que l’i organisava una distribucien excepcionala d’aliments e de diferents produchs de necessitat, d’igièna e autras, au sortir d’una conferéncia de pressa organisada lo premier d’abriu… e sensa peisson!

 

La crisi sanitària sus la crisi sociala crea la crisi umanitària” segon Sonia Serra, la presidenta de l’ONG de solidaritat dins lei Bocas-dau-Ròse.

 

Una entre lei nòu antenas d’urgéncia marselhesas dau SPF, a la ciutat Felix Pyat, un ensems privat de lotjaments ocupats per de monde modesta, dins lei quartiers nòrd reçaup vint novèlas familhas chasque jorn despuei lo començament de la crisi sanitària, l’acantonament . E s’ajustan ai cent cinquanta familhas que ja èron lo public acostumat an aqueu servici associatiu.

 

D’un autre latz en quinge jorns de l’acantonament, cent seissanta benevòls an reforçat lei còlas dau SPF dins lei soletas Bocas-dau-Ròse.

 

Mai un problèma es que lei dons se son agotats e qu’es gaire possible amé lei mesuras sanitàrias de demandar au monde d’aliments en sortida de supermercats a l’ora d’ara. “Podèm plus menar nòstreis acciens de collècta coma de costuma e nòstrei 3500 benevòls pòdon pas desplegar lei acciens de solidaritat coma va faguèron avans lo 15 de març” nos vèn encara Sonia Serra.

 

Lo mai dificile, segur, es encara per leis antenas de desplegar lei permanéncias de sostèn psicologic, morau, l’escota. Mentretant lo SPF sotalinha que lei mantenir fa partida de sei prioritats.

 

 

Adonc, lo Secors Populàri demanda au monde de li adurre d’argent. E de rementar que segon son organisme 59% dei Francés èron a mand de cabussar dins la pauretat avans la crisi sanitària, e que tre ara mai que d’un d’entre aquelei ne’n es, de la paurilha .


Jeudi 2 Avril 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.