Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Les Régionalistes passent un accord avec Christophe Castaner


Trois animateurs du Partit Occitan seront sur la liste emmenée par le PS en Provence Alpes Côte d'Azur. Depuis 1988 les régionalistes favorisaient une alliance avec les écologistes.



Herrvé Guerrera dans les Bouuches-du-Rhône et Anne-Marie Hautant dans le Vaucluse, "régionaliseront" un débat sur l'avenir de la Provence, qui reste trop focalisé sur la politique nationale à leur goût. Tous deux sont déjà élus au Conseil Régional (photo MN)
Herrvé Guerrera dans les Bouuches-du-Rhône et Anne-Marie Hautant dans le Vaucluse, "régionaliseront" un débat sur l'avenir de la Provence, qui reste trop focalisé sur la politique nationale à leur goût. Tous deux sont déjà élus au Conseil Régional (photo MN)
Sylviane Franzetti dans les Alpes-Maritimes, Anne-Marie Hautant dans le Vaucluse et Hervé Guerrera dans les Bouches-du-Rhône,  ce sont les candidats du Partit Occitan qui figureront sur les listes de Christophe Castaner pour les élections régionales de décembre.
 
Depuis septembre on savait que la formation régionaliste ne renouvellerait pas ses vieux accords avec EELV.

« En concluant un accord avec le Front de Gauche » explique le POC dans un communiqué, «  nos alliés traditionnels d’EELV ont choisi une stratégie nationale anti-austéritaire sans tenir compte des autres facteurs qui fondent l'identité régionale ».
 
 On savait aussi les amis d’Anne-Marie Hautant très inquiets de voir le Front National, sinon remporter ces élections en Provence, du moins y faire un score historique.

La nouvelle stratégie verte allait donc à l’exact inverse des espoirs du POC de voir réaliser une liste unique de gauche capable de faire barrage au parti de Marion Maréchal-Le Pen.

La tentation autonome d’EELV, arrêtée lors d'une AG réunissant 120 personnes l'été dernier, leur semblait en outre dictée par une stratégie nationale du parti écologiste.

"Ils ne se reconnaissent donc pas dans le bilan de la mandature régionale? Nous avons pourtant lieu d'en être fiers" glissaient les élus POC, quand on les interrogeait à ce sujet.

Les régionalistes, pour autant, se sont montrés regardants, durant un mois, sur la capacité des co-listiers de M.Castaner à développer un véritable discours régional.
 
Ils apporteront donc à ces listes leur « respect de la diversité des hommes et des cultures » souligne le communiqué,  « sa volonté de promouvoir la langue régionale dans la richesse de ses expressions alpine, niçoise et provençale. »

Hervé Guerrera est conseiller régional élu en 2010, et Anne-Marie Hautant, opposante au maire d'Orange Jacques Bompard (Ligue du Sud), est vice-présidente du Conseil Régional Provence Alpes Côte d'Azur, déléguée à la Santé et à l'Alimentation.

Selon nos sources, ce serait elle qui aurait les meilleurs chances d'être élue, dans le cas -assez hypothétique- où Christophe Castaner l'emporterait en décembre.

Lundi 26 Octobre 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.