Aquò d'Aqui

Lo Consèu Constitucionau enebis l’ensenhament immersiu d’une lenga regionala dins l’ensenhament public

Votée à une large majorité de députés le 8 avril, la loi Molac était contestée par des députés macronistes, appuyés concrètement par le ministère de l’Enseignement, JM Blanquer. Le Conseil Constitutionnel a invalidé la disposition majeure de la loi, et est allé jusqu’à nier le droit de parler sa langue dans un établissement public.

 

“Que modifican d’urgencia la Constitucion !” Es amb’aquela crida que Paul Molac, inspirator, redactor et defensor de la lèi qu’ara a son nom, a reagit a l’anoncia de l’avis dau Consèu Constitucionau, tombat aqueu matin dau 21 de mai.

Le Conseil Constitutionnel à l'œuvre (photo CC DR)

















            partager partager

Les Régionalistes montent une liste en vue des Régionales en Provence


Autonomie renforcée, recentrage des politiques de transport sur le local, avantage aux industries non polluantes, enseignement de l'occitan, autosuffisance alimentaire, développement des atouts économiques ancrés en Provence...et changement de nom pour la Région, ce sont en résumé les principales idées d'un groupe qui cherche à s'étoffer.



Les Régionalistes montent une liste en vue des Régionales en Provence
L’idée circulait depuis quelques mois, et depuis la semaine dernière c’est officiel, sous l’appelation Òc per Provença / O pèr Prouvenço, un groupe de régionalistes déjà présents dans toute la Région “Sud” entend constituer une liste aux prochaines Régionales. Prévues au printemps 2021, celles-ci verront probablement s’affronter un nombre important de listes et les animateurs de Òc per Provença pensent faire la différence grâce à un programme discuté depuis des semaines et qui devrait s’affiner.
 
L’idée est partie d’un constat : “le peu de cas qui est fait de leur réalité sociale, économique et culturelle, nous pensons qu'un grand nombre de citoyens s’éloigne de la chose publique comme de l’avenir de leur territoire.
 
C’est ce qu’on peut lire sur le compte facebook de cette initiative qui veut recentrer la politique sur les besoins des régionaux, foin de considérations de partis : priorité à des transports collectifs régionaux de qualité, à l’autosuffisance alimentaire, mais aussi sur le nom de la région (la liste d’ores et déjà veut en finir avec l’appellation “Sud”) et augmenter l’offre d’enseignement de la langue régionale tout en l’organisant mieux au plan territorial...voilà quelques unes des idées lancées par les “primadiers” de la liste.
 
Celle-ci serait loin d’être constituée, d’une part parce que les noms qui y figureront doivent dépendre des idées qu’elle mettra en ordre, d’autre part parce qu’étant au début du processus, il reste de l’espace pour celles et ceux qui rejoindraient l’équipe.

Mardi 8 Décembre 2020
Renat Mine





1.Posté par GERARD TAUTIL le 10/12/2020 09:23
Une initiative unitaire pour que les Provençaux prennent leur destin en mains. Sortons du centrallisme historique archaïque! Sortons de la reserve! Anem, Oc! - Anen O!

2.Posté par GERARD TAUTIL le 10/12/2020 12:22
Une initiative unitaire pour les Provençaux qui veulent sortir de la réserve centraliste archaïque et des solutions technocratiques! OUI à une AUTRE PROVENCE! Anem Oc!Anen O!

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de juin
Dison que...

Le Conseil Constitutionnel contre Toute la Loi Molac ?

Le Conseil Constitutionnel n'examine que l'article visé par la saisine, officiellement. Mais en sommes nous vraiment certains ?

Michel Neumuller

Le 22 mai au plus tard les membres du Conseil Constitutionnel auront rendu un avis sur la constitutionnalité du texte de loi, voté à une très large majorité le 8 avril au Parlement, concernant les Langues Régionales.

 

Que peut-on attendre des soi-disant “sages”. Sans doute rien de bon. Mais…




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.