Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Le Québec et ses enjeux linguistiques et sociaux


Cet été Aquò d'Aquí s'intéresse aux langues autochtones du Canada, à l'occasion des concertations préalables à la discussion d'une loi sur la protection des langues des premiers habitants. Les nouvelles formes de démocratie urbaine font aussi partie de ce dossier qui donne place à la poétesse Maëlle Dupon.



L'Indien québefois sans respect pour l'autochtone...
L'Indien québefois sans respect pour l'autochtone...
Il n'est que temps de vous abonnez à Aquò d'Aquí pour recevoir ce numéro spécial Québec. Notre  journaliste, sur place, a interrogé les conseils des communautés autochtones, avant la discussion parlementaire canadienne qui doit légiférer sur la promotion des langues des premiers habitants.

Un ensemble d'au moins 60 grands idiomes, des communautés souvent pauvres, dont les enfants ont été mis à l'écart de leur propre culture par les services sociaux et éducatifs blancs, des expériences émouvantes, et l'ignorance de nombreux Québecois...

La ville de Montréal est l'enjeu d'un monopoly géant, dans lequel les habitants cherchent à inventer de nouvelles formes de résistance douce et démocratique : politique du vélo contre le tout auto, occupation de terrains dévolus à la promotion immobilière, jardins collectifs...Nous interrogeons les acteurs, et visitons les lieux emblématiques.

A Montréal encore, nous retrouvons Maëlle Dupon. Voici cinq ans la jeune femme a publié chez Jorn un long cri à l'amour et au voyage, La color lenta de la plueja. Aujourd'ui immigrée au Québec, elle pratique la poésie d'expression occitane, mais hors sol. Et prépare dans le silence ces prochaines œuvres.

Après le Québec, la Catalogne : nous rendons compte d'une soirée débat toulonnaise avec Anna Géli, la députée aranaise, puis nous allons au fin fond de la campagne catalane ...à la messe, mais en occitan, avec le maître de musique du Vatican, pas moins !

Vous le saviez, cela était annoncée, la création de l'agrégation d'occitan a permis la nomination d'un premier, unique, mais aussi ultime candidat. A peine créé l'agrégation ne donnera plus lieu à aucun poste.

Nous mettons aussi en rapport l'art de Picasso et celui de son contemporain audacieux Picabia. Compte rendu d'une exposition aixoise plus qu'intéressante.

On ne fermera pas ce numéro d'été, sans vous parler de l'initiative pédagogique de l'Institut d'Estudis Occitans. L'ourson Patounet ne parlant pas français, les enfants de Puyloubier (13) font de rapides progrès pour communiquer avec lui en provençal, avec la complicité de la chanteuse Liza...

Quant à Géli Fossat, il nous rappelle que nous avons presque échappé à la célébration officielle d'un criminel de guerre. Simon de Montfort, le croisé violent et cupide, est mort voici tout juste huit-cents ans.

Enfin, parmi d'autres perles, profitez de la BD de Phavorin. Ce mois ci son Naufragat devient gourou malgré lui...Et Gérard nous entraîne en Afrique du sel avec un reportage dessiné de toute beauté.

N'oubliez pas que le prix de votre abonnement, inchangé depuis dix ans, nous permet de faire vivre la langue occitane dans l'information d'actualité, son analyse, dans les dialectes du provençal, en niçois et en alpin d'oc. Soutenez ce projet plus que trentenaire!



 

Mercredi 18 Juillet 2018
Michel Neumuller




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí d'octobre arrive... abonnez vous vite !

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.