Un projet de Loi pour divorcer le provençal de l'occitan!

Le député maire de Chateaurenard s'est laissé berner par un collectif largement financé par le Conseil Régional, dans le but de légiférer que le blanc est noir, et que la lune est l'astre du jour.

Notre provençal coupé de sa famille, la langue d'Oc, telle que l'a définie Frédéric Mistral dans un fameux dictionnaire qui fait toujours référence ? Mais oui ils l'ont fait ! Ils n'y comprennent tien mais ils l'ont fait.






            partager partager

Le Parlement catalan organisera le référendum pour l’indépendance




La conseillère Gemma Calvet (photo GenCat DR)
La conseillère Gemma Calvet (photo GenCat DR)
Le Parlement de Catalogne a approuvé le 19 septembre la loi rendant possible le référendum sur l’indépendance du territoire de la Généralité. Fixé au dimanche 9 novembre prochain, le scrutin est toutefois considéré comme illégal par la Cour Constitutionnelle espagnole.
 
La conseillère d’Esquerra Republicana de Catalunya, Gemma Calvet, ce même 19 septembre, a rappelé à la tribune du Parlement catalan que « Cette Constitution date de 1978, et reste un héritage du franquisme. Elle a montré que si le gouvernement de Madrid refusait un accord, celui-ci était impossible ».
 
La députée a donc demandé qu’on tienne compte des avancées de la vie démocratique en Catalogne, où « la société civile nous demande d’organiser ce référendum ».
 
Chaîne Humaine du nord au sud du pays, manifestations de masse pour la diada du 11 septembre…plus d’une fois le million de manifestants a pu être réuni depuis un an par les partisans de ce référendum.

Mardi 23 Septembre 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans notre numéro de mai
Dison que...

Francophonie disqualifiée à tout jamais

Faire du français le phare culturel qu'attendent les défenseurs de la diversité culturelle de par le monde, mais tout en balayant cette diversité dans la société française.

Passons sur les ambitions délirantes du président Macron en ce qui concerne l’avenir de la francophonie. Il envisage de tripler le nombre de locuteurs d’ici 2050 et d’en faire la première langue d’Afrique.
Francophonie disqualifiée à tout jamais


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.