Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

La nhaca


Ne soyons pas crédules, le sport, rugby compris, c’est devenu histoire de fric et de pouvoir mêlés. Alors quand savoir-faire, courage et volonté l’emportent malgré tout, Jean-Pierre Belmon salue bien bas. Nous aussi.



Dins l'esport, i'a la règla e l'esperit de la règla. 
La nhaca

Lei pacolins dau rèire país avian la volontat. Era lo mai important.

Aquèu dimenge d'aqui, badave lo derby francilian entre l'equipa de rugby de l'Estadi frances e lei Racingmen.
 
Au bot de 20 minutas, per un placatge en l'èr, Sergio Parisse, lo capitani de l'Estàdi, s'aganta un carton rotge.
 
A regard de la règla, i'a ren a dire. Dins l'esperit...
 
Un pauc plus tard, es Julien Dupuy, lo miej  qu’a de mesclanha qu'aganta lo carton jaune.
 
L'Estàdi es a 13 contra 15 !
 
Dins la setmana, lo mundillo dau rubgy a bronzit dei pichòtei frasas assassinas de l'intox. E pièi, fau ben lo dire, lo Racing dau miliardàri Lorenzetti, aquò's lo nec plus ultra de la borgesia parisenca, un club  gaire populari onte se recampa la bòna societat.
 
E quau menaça aquela ribambela d'internacionaus pagats au pretz fòrt : una banda jurada venguda dau trefons dau Jura, un païs de non ren que viu a l'entorn dei fabricas de lunetas e que, lei jorns de matchs, se recampa sus lei corsivas de l'estadi Charles Mathon quand tot lo païs es vueje.
 
Oyonnax, vaquí lo club onte lei jogaires suson per lei colors rotge-negre de sa malheta e lo plesir dau pichon pòble.
 
Ambe son gigant de baile au grand còr que plora a cade victòria. Parle de l'occitan Cristòu Urios.
 
Mai bota !  Oyo es qualificat per lei fasas finalas e lo Racing eliminat.
 
Per lei pelòts que tenon l'empenta dau rugbi professionau, aquò marcha pas. Alòr i'a la règla...e l'aplicacionmai o mens de la règla.
 
Aquò me ramenta una autra istòria que pertòca lo monde dau balon redon.
 
Quau se ramenta come la federacion francesa de balon dau senhor Thierriez a assassinat lo pichon club ariégès de Luzenac ?
 
Es sus lo prat qu'avian ganhat, la segonda division.
 
Son estadi era tròp pichòt, Tolosa prestava lo sièu.
 
Mai non, l'auta finança a pas besonh de treblas comunas e sensa autra procès, Luzenac fuguèt escafat que jòga ara en seria regionala. Res a pas quincat.
 
L'espòrt es de business e aquò sente mau !
 
Eisista pamens una mena de morala : aquelei qu'escupinhan en l'èr, aquò ié retomba tostemps sus lo morre !
 
Maugart l'arbitre Garcès, bon servidor dei poders de la finança, es a la nhaca que l'Estàdi a daverat lei jòias e emportat lo match !
 
De que nos laissar un pauc d'espèr a n'autrei, paurei badaires, que l'espòrt es devengut un pauc l'opium dau pòble !

Mardi 12 Mai 2015
Joan-Pèire Belmon





1.Posté par Bianchi André le 13/05/2015 18:14
la nhaca : aquel mot me geina al femenin en occitan
coneissi lo nhac : avoir du mordant mas la nahca me pareis tot drech importat dels mèdia de lenga francesa exqagonals qu'an pres.
Benlèu que la nhaca al femenin se ditz en Provença. M'agradariá de o saupre

2.Posté par Michel Neumuller le 13/05/2015 19:16
Florian Vernet (Que dalle! quand l'argot parle occitan - Ed. IEO, 2007) le donne indifféremment comme possible au masculin et au féminin : "avoir le...la (gnac)"

3.Posté par Galas le 20/05/2015 20:44
J'ai bien lu, Jean-Pierre. Conserve la nhaca

JG

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.