Aquò d'Aqui


            partager partager

La minuta de silenci per Mandela sens lo FN


PROVENCE. Une minute de silence a été observée au Conseil Régional Paca en mémoire de Nelson Mandela...mais pas par tous les élus.



Pendant la minute de silence (photo MN)
Pendant la minute de silence (photo MN)
Avans que de parlar dau budgèt de Provença Aups Còsta d’Azur, lo president de la Regien, Michel Vauzelle, aviá demandat ai conselhiers regionaus d’observar una minuta de silenci, en memòria de Nelson Mandela.

Vist coma una consciénça de l’Umanitat e coma aqueu qu’aviá combatut leis òdis raciaus, l’ancian president sud african deviá accampar.
 
Lei solets sètis qu’èron vuejas an aqueu moment èron aquelei dau FN de Paca. Un còp la minuta acabada, vaquí que siguèron occupats. 

Et après (Photo MN)
Et après (Photo MN)
Coma la valisa de JM Le Pen podriá nos lo laissar pensar, l’ensems deis elegits dau FN aviá benlèu agut l’enveja de l’anar aculhir, d’asard, au moment d’aquela minuta.
 
Una autra versien nos diriá, au còntre, qu’auràn pas vòugut encanhar son cap de tiera a moment que se discutan lei tieras d’un FN que pensa embarlugar ai municipalas venentas de 2014. 

Samedi 14 Décembre 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.