Aquò d'Aqui


Lengas minorisadas : enfin una estrategia de reconquista

Avec un rassemblement peu couru et parisien, un fait majeur vient pourtant de survenir le 30 novembre : les défenseurs des langues minoritaires se sont alliés et ont décidé d’une feuille de route.

Davant la Glèisa Santa Clotilda, brandussan lei bandièras : negras amé tèsta de Maure, o arminas de muma color, sang e òr amé crotz de Forcauquier e Tolosa, o l’estrella de l’independentisme catalan, e d’autrei. Benlèu que son pas mai que sièis cents lei manifestants, mai ben colorats. Un arc de seda dei minoritats lenguisticas de l’exagòne. Justament èra la tòca d’aqueu recampament : faire molon, e charrar de ce que partejan totei, una lenga mespresada, en dangier de disparéisser.

Lengas minorisadas : enfin una estrategia de reconquista















            partager partager

La ministre catalane de la culture s’exprime en occitan


BARCELONA. Pour la première fois une ministre catalane s'exprime en occitan en séance plénière au Parlement. La loi reconnait l'occitan aranais comme langue officielle partout en Catalogne.



La conseillère catalane déléguée à la Culture, Laura Borras (photo XDR)
La conseillère catalane déléguée à la Culture, Laura Borras (photo XDR)
« Lafont incarne comme personne la fraternité occitano-catalane ». La Conseillère à la Culture de la Generalitat de Catalunya, Laura Borras, s’est exprimée en occitan aranès lors d’une séance du Parlement, mercredi 6 février, à l’occasion du dixième anniversaire de la disparition de l’universitaire, essayiste et écrivain occitan, penseur de l’occitanisme.
 
Une ministre catalane s’exprimant en occitan lors d’une séance du Parlement, c’était une première.
 
La Generalitat avait créé en 2010 le prix Robèrt Lafont, remis à qui favorise et promeut la langue d’oc en particulier dans la Vall d’Aran, vallée frontalière où environ 5000 habitants pratiquent quotidiennement une forme d’occitan rattachable à l’ensemble gascon.

Récupération culturelle à l'heure des extrêmes droites

La députée (Junts per Cat) aranèse Anna Geli (photo MN)
La députée (Junts per Cat) aranèse Anna Geli (photo MN)
Laura Borras a reconnu à l’intellectuel ce travail « de démocratie et de récupération culturelle, à l’inverse des volontés des Etats européens centralisateurs », ainsi qu’un rôle moral dans la loi catalane qui, depuis 2010 également, donne à l’occitan aranais un caractère d’officialité sur tout le territoire de la Generalitat.
 
La ministre catalane a associé à cet hommage l’écrivain Aranais Jusèp Condò, mort lui en 1919.
 
La députée Aranaise Anna Geli a rappelé de son côté que le Conseil d’Aran, assemblée de gouvernance de la Vallée occitane supprimée au XVII ème siècle par le Royaume d’Espagne, avait été rétabli en 1991 par la Generalitat. Elle a également posé l’enjeu des dispositifs de protection de la diversité pour notre temps. « A l’heure de la montée des extrêmes droites et des politiques centralistes en Europe, les langues minoritaires ont besoin de protection »

Jeudi 7 Février 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

L'Aquò d'Aquí de fin d'année s'attelle à la charrue
Dison que...

Venus

Notre statue volée dit bien l'état d'esprit français vis à vis de l'égalité de traitement culturel

Trobada dins lo ròdol dei vestigis dau teatre roman d'Arle en 1651, l'estatua d'Afrodita, que dison "Venus d'Arle" seriá de Praxitèl.

 

Siguèt mandada a Paris vintados ans puei sus l'exigéncia de Loís XIV (e non ofèrta per la Comuna coma ditz lo cartèl dau Musèu, ara!), Rei Soleu, que non! Rei Raubaire!

Venus


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.