Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

La bièrra provençala pòrta un nom alemand


MARSEILLE. A La Valentine entre Marseille et Aubagne, Heineken vient d’investir dans la production d’une bière qui emploie 134 personnes et « arrose » toute la région.



Au contrari de ce que laissa pensar la reclama d’una bièrra provençala, au nom marselhés sugestiu mai fabricada en Chequia, la vertadiera bièrra marselhesa es Heineken.
 
85% de la bièrra producha en Provença nos vèn de son usina marselhesa, e espandisse aquela produccien dins tota la regien, monte vènde 38,5% de totei lei bièrras crompadas.
 
Vèn de reviscolar son usina de la Valentina, monte de novèus bacins de braçatgi vènon d’èstre agençats. Tres bacins li son ara pausats per un investiment de 2,4M€.
 
Amenaçada de barradura au començament deis annadas 2000, aquela usina, finalament, siguèt reviscolada a chapauc. Li trabalhan 134 emplegats, que vonge siguèron embauchats en 2013. Mai, amé sa filiala França Bevenda Aups Mediterranèia, a Boc-Bel-Er, fa finalament 370 salariats provençaus.
 
L’estrategia d’aquela societat es de luchar, ara, còntra la baissa dei crompas (mens 3% en 2013), fabricant de bièrras de qualitat superiora.
Les cuves de brassage traditionnelles à Marseille (photo XDR)
Les cuves de brassage traditionnelles à Marseille (photo XDR)

Mardi 1 Avril 2014
Michel Neumuller





1.Posté par Soko le 17/04/2014 15:55
Mèfi ! Heineken es pas un nom alemand mai neerlandés !

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.