Aquò d'Aqui


Lengas minorisadas : enfin una estrategia de reconquista

Avec un rassemblement peu couru et parisien, un fait majeur vient pourtant de survenir le 30 novembre : les défenseurs des langues minoritaires se sont alliés et ont décidé d’une feuille de route.

Davant la Glèisa Santa Clotilda, brandussan lei bandièras : negras amé tèsta de Maure, o arminas de muma color, sang e òr amé crotz de Forcauquier e Tolosa, o l’estrella de l’independentisme catalan, e d’autrei. Benlèu que son pas mai que sièis cents lei manifestants, mai ben colorats. Un arc de seda dei minoritats lenguisticas de l’exagòne. Justament èra la tòca d’aqueu recampament : faire molon, e charrar de ce que partejan totei, una lenga mespresada, en dangier de disparéisser.

Lengas minorisadas : enfin una estrategia de reconquista















            partager partager

La Serp d’Estello jugado dins lou champ de Malafougasso


MALLEFOUGASSE. Giono trompait son monde, en utilisant les noms de lieux qu’il transformait pour le besoin de ses drames. Montserrat Tintó, elle, a fait coller l’esprit du Serpent d’Etoiles et de son assemblée de bergers avec le nom du lieu utilisé par Giono, Mallefougasse. Une belle rencontre littéraire, scénique, et humaine.



Tout le village était soit sur scène, soit dans le public (photo MN)
Tout le village était soit sur scène, soit dans le public (photo MN)
La Serp d’Estello, o l’Estelan, es tira dóu libre (1931 ed. Grasset) de Jan Giono. « Siéu à legi fouaço e d’ami m’avien counseia de pas lou manca aquéu… Siéu toumbado sus lou capìtou ounte s’acampon li pastre, èro dins lou « prat de Malafougasso » que dis Montserrat Tintó-Espelt.
 
La dono dóu cafè tiatre sestian La Fontaine d’Argent, que mai que d’un s’en ramento, a douna per lou  premié cop soun adatacioun de l’obro à-z-Ais, en nouvèmbre passa. Pièi a vougu n’en faire uno representacioun dins li liue ounte aurien pouscu s’ acampa li pastre.
 
Sian lou 24 de jun. Sus la plaço dóu vilage, entre li cadiero qu’esperon li vilajan, Montserrat Tintó dis si recerco. « Coume aven vira dins tout lou païs ! « Valensolo, Fourcauquié… Pièi, d’asard sian passa pèr… Malafougasso, lou païs ounte Giono plaço aquelo acampado tant impourtanto ».
 
Jan Giono escriéu un rouman particulié, ounte se mesclon gènt e bèsti, dins uno meno de mitoulougìo greco-prouvençalo que viso l’universau. E au mitan dóu libre, li pastre s’acampon … à Malafougasso, per ié dire que l’ome dèu respeta la naturo, se vòu la beileja .
 
Ce que sabié pas la metèiro en scèno, es que serié tant bèn aculido per lis abitant. « Segu que despièi aièr, lis atour sestian son aculi per lei vilajan, e que de discutido s’en seguisson ! » soutoligno Patric Claude, l’ome que tóuti ié fan fisança aqui per endraia li proujèt culturau. E n’i a a bóudre  ! Deja lou 30 de jun devié èstre dounado sus la mumo plaço Le mental de la Reine, de Victor Haïm, uno fablo sus lou poudé.

Un rescontre entre un autour, d'actour e de vilajan

Malafougasso es un vilajoun de pas manco quatre cènts abitan, au pèd de la Mountagno de Luro. Prouvençau dóu bres, Parisen o Bèlgo, i’aurés uno provo de ce qu’es la Prouvènço Auto d’un rèire païs, que l’interèsso la culturo.
 
Malafougassen e Sestian, li vaqui tóuti à alesti l’espetacle, souto li tihòu de la plaço darrié la glèiso. La flutisto Mariano, i’an demanda fa quàuqui jour de veni de Fourcauquié ; un pastre es lou musician d’un groupe sestian de balèti ; aquéu que fa leva lou vènt emé lou soun d’un tambourin es Roger, l’assistant de catalan de l’Universita ; la cantarello que vous fa entèndre Victor Gelu es la Magali Bizot, que presentan plus aqui…
 
E, lou tèms d’un divèndre de vespre, s’i poudrian crèire, au prat de Malafougasso, emé li pastre.

Mercredi 28 Juin 2017
Michel Neumuller





1.Posté par Denis DROUET le 29/06/2017 15:13
L'ai sachut gràci a Aquò d'aqui, li siam anat e nos a agradats (lo vilatge tambèn que lo conoissiam pas).

Danìs e Bregida de Très

2.Posté par Michel Neumuller le 29/06/2017 18:20
Fòrça urós de saupre que vòstre jornau vos siguèt util.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

L'Aquò d'Aquí de fin d'année s'attelle à la charrue
Dison que...

Venus

Notre statue volée dit bien l'état d'esprit français vis à vis de l'égalité de traitement culturel

Trobada dins lo ròdol dei vestigis dau teatre roman d'Arle en 1651, l'estatua d'Afrodita, que dison "Venus d'Arle" seriá de Praxitèl.

 

Siguèt mandada a Paris vintados ans puei sus l'exigéncia de Loís XIV (e non ofèrta per la Comuna coma ditz lo cartèl dau Musèu, ara!), Rei Soleu, que non! Rei Raubaire!

Venus


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.