Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

La Regien Provença duèrbe un dispositiu d’ajudas ai productors independents de musica


La déléguée à la Culture Christine Mirauchaux affirme vouloir soutenir la prise de risque des petits producteurs, y compris en soutenant leur masse salariale. Entre autres mesures devant réduire les effets de l’éloignement spatial ou social, le jumelage entre lieux de spectacles sera favorisé.



Vivre, créer et jouer au pays, c'est mieux assuré quand on y est aidé (photo MN)
Vivre, créer et jouer au pays, c'est mieux assuré quand on y est aidé (photo MN)
Premiera en França a endraiar una politica d’ajuda ai musicas actualas en 1999, lo Consèu Regionau Provença Aups e Còsta d’Azur ven de renovelar una briga aquela politica.
 
« S’agIsse per nosautres d’assajar de gardar nòstreis artistas sus lo territòri, pusleu que de lei vèire s’enanar a París » qu’a sotalinhat Cristina Mirauchaux, la vici presidenta regionala delegada a la Cultura.
 
Se, d’un biais generau, lo budget ai musicas actualas rèsta au niveu de 3M€, en creissença leugiera de 50 000€ aperaquí, es lo dispositiu afortit que devriá donar l’astre, ai pichóneis estructuras, de pagar sei salariats, dins un monde artistic marcat per la precaritat.

Ajudar a mantenir la massa salariala

Christine Mirauchaux souhaite aider les "producteurs indépendants" face aux structures qui uniformisent la musique (photo XDR)
Christine Mirauchaux souhaite aider les "producteurs indépendants" face aux structures qui uniformisent la musique (photo XDR)
Li aurà adonc una ajuda especifica au foncionament d’estructuras de produccien, dubèrta ai « pichóneis entrepresas qu’òbran a l’emergéncia d’artistas dau territòri e que s’investíssan tant dins la creacien artistica coma dins lei mejans de son desvolopament » que ditz lo dorsier publicat per Paca.

E aqueu de precisar que tot aquò es fach per « sostenir la presa de riscs ». Per aquò far la Regien vòu pereu « sostenir la massa salariala e lo cost de foncionament de l’estructura ».
 
En pratica aquela ajuda vendrà dau Consèu Artistic a la Creacien, onte s’acàmpan dos còups l’an una cinquantena de professionaus.

Es lo meme CAC que chasca annada estampa un CD dei musicas dichas « actualas », mescladas amé lei musicas, élei dichas « dau monde », onte trobam  lei tèxtes cantats en occitan, entre autres.
 
Mentre leis ajudas a la produccien, fau sinhalar lei bessonatges que seràn favorisats entre una estructura de produccien e dos luècs de programacien culturala. L’una d’aquélei salas serà siegue.

Bessonatges entre salas dei ciutats e salas dei tèrras

Carte de visite collective de belle qualité le double CD de la Région incluera aussi en 2015 les "musiques du monde" (photo XDR)
Carte de visite collective de belle qualité le double CD de la Région incluera aussi en 2015 les "musiques du monde" (photo XDR)
dins la ruralitat aluenchada, siegue dins de relargs urbans onte es mai dificile de prepausar d’espectacles musicaus.

S’esperlongaràn au mens un trimèstre aquéleis operaciens, e se podràn vèire ajudadas de 5 a 6000 €uròs « am’una clau qu’assegurarà que 80% seràn per l’artista » que díson lei servicis de dòna Mirauchaux.
 
Aquela ditz que vòu ajudar leis « independents » ; fau traduire leis estructuras, subretot associativas, qu’assàjan de desvelopar la creacien musicala fòra dau sistèmi dei majòrs.
 
La Regien ajuda ben lei Festivaus, per aperaquí 900k€, « que lei demandam de produrre d’artistas regionaus pereu » s’apara la delegada, ce que laissa lei dos tèrç dau budget ais àutreis entitats. 

Ecrit en provençal avec les suggestions de Reinat Toscano.
 

Mardi 17 Mars 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant s'il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possibilité, enfin débarrassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.