Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

La Provença occitanista a celebrat Ana Maria Poggio


AIX-EN-PROVENCE. L'Ostau de Provença à Aix, samedi 10 septembre, rendait un hommage convivial à celle dont l'action avait accompagné tout l'occitanisme militant depuis un demi siècle.



Fidèle au poste aux Rescòntres Occitans de Provença (photo MN)
Fidèle au poste aux Rescòntres Occitans de Provença (photo MN)

Ben mal aisat de resumir lo ròtle d’una militanta de cinquanta ans e mai … podriám pas dire mai que lo president dau Creo Paca Miquèu Arnaud, dissabte 10 de setembre as Ais, onte l’occitanisme provençau li fasiá un omenatge festiu : « portava pèira a tot ! ». Que siegue per animar l’IEO, au nivèu provençau coma federau, organisar lei passa carrièras de Carcassona a Tolosa entre 2005 e 12, o mai que tot bailejar lei famós Rescòntres Occitans de Provença. Creats per Lulu Porte Marrou, lèu l’Ana Maria se’n impregnava puei lei bailejava coma segretaria am’una còla d’afogats.

 

Aqueu rendètz-vos estivau segur èra festiu, una setmana de convivéncia… pasmens tanben un borbolh de debats, de rescòntres feconds onte se parlava de l’accien militanta e onte lo monde apreniá a se conéisser mai. Parier èra una crosiera internacionala d’estudis : un professor d’universitat d’Australia, una japonèsa, una cercairitz antropològa russa, d’estudiants eslovènas, americans lei frequentavan… l’òbra invisibla de l’Ana Maria èra de favorisar l’escampilhament de l’idèa occitana ai cinc continents.

 

Joineta acompanhava sa tanta, Maria-Ròsa, ais activitats marselhesas dau Calen, la granda entitat occitanista istorica onte obravan lei Jòrgi Reboul e Carles Camproux. Dansairitz, s’i endralhava dins l’occitanisme, e jamai laissava la dralha.


Cinquanta ans de borbolh rebèlla

Un aspecte de son òbra militanta es que siguèt sempre a imantar la joinessa. Es pas per ren se, per l’omenatge sestian, leis organisaires (IEO, Ostau de Provença, Vila d’Ais, Consèu Regionau e Despartamentau) avian convidat a la fèsta amb lo grope dau borbolh rebèlla de Mauresca Fracas Dub, qu’a vist naisser, e mai que d’un còp convidat a d’eveniments occitans que, per èstre militants, podián pas èstre concebuts coma tristes.

 

Puei « malastrosament la pandemia es arribada, qu’a tot trebolat » nos vèn l’istorian Felip Martel, pielon dei Rescòntres Occitans de Provença, « leis endevenenças fan qu’avèm pus agut la possibilitat de nos rescontrar »… fins que la paura Ana Maria agante la malaltia fatala.

 

Acabam d’alhors amé lo recòrd dau meme Felip Martel d’Ana Maria « drecha au mitan dau manjador debanant per leis estagiaris lo detalh deis activitats que leis esperavan » ai Rescòntres d’estiu.

 

A dire lo verai, dins la chorma, nos an dich de sòcis dei Rescòntres, assajan a l’ora d’ara de vèire coma seriá possible de tornar organisar aqueu moment tant ligat a l’Ana Maria Poggio. Li auriá un melhor mejan de li faire omenatge ?



Lundi 12 Septembre 2022
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí d'octobre arrive... abonnez vous vite !

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.