Aquò d'Aqui

Lo Consèu Constitucionau enebis l’ensenhament immersiu d’une lenga regionala dins l’ensenhament public

Votée à une large majorité de députés le 8 avril, la loi Molac était contestée par des députés macronistes, appuyés concrètement par le ministère de l’Enseignement, JM Blanquer. Le Conseil Constitutionnel a invalidé la disposition majeure de la loi, et est allé jusqu’à nier le droit de parler sa langue dans un établissement public.

 

“Que modifican d’urgencia la Constitucion !” Es amb’aquela crida que Paul Molac, inspirator, redactor et defensor de la lèi qu’ara a son nom, a reagit a l’anoncia de l’avis dau Consèu Constitucionau, tombat aqueu matin dau 21 de mai.

Le Conseil Constitutionnel à l'œuvre (photo CC DR)

















            partager partager

La Cambra Francesa de Barcelona compren lo Referendum catalan dau 25 de novèmbre

La Chambre française représente 450 entreprises


BARCELONA. L’organisme consulaire est présent en Catalogne depuis 1883 et son président dit comprendre le sentiment des Catalans, dont les axes stratégiques de développement seraient négligés par l’Espagne.



Philippe Saman. Le président de la CFCIB envisage la perspective d'une indépendance catalane sans anxiété (photo XDR)
Philippe Saman. Le président de la CFCIB envisage la perspective d'une indépendance catalane sans anxiété (photo XDR)
La Cambra Francesa de Comerç e d’Industria de Barcelona li fa pas paur una possibla independéncia de la Catalonha. Representa 450 entrepressas.
 
Felip Saman, son president, entrevistat per lo site web econostrum.info, compren, segur, que leis enjuecs dau referendum qu’organisarà la Catalonha lo 25 de novèmbre, «  pòdon aver de mau per lei comprendre en França, estènt que siam un païs fòrça jacobin, francament centralisaire. Mai problematic es la non compreneson de Madrid… e que s’en garça dau sentiment independentista catalan. »
 
Aquel òme pènsa qu’un « chanjament institucionau en Catalonha modificariá pas au fons lei règlas dau juec per leis entrepressas francesas qu’an plantat cavilha aquí ».

Es pas acceptable de negligir l'aisse mediterranèu

Alòr que lo jornalista li demanda se lei volontats independentistas son pertinentas d’un biais economic, Felip Saman respònde qu’aquelei « se pòdon comprendre. Es pron de l’exèmple dau corredor mediterranean (feroviàri, ndlr) que la nòstra Cambra de comerç milita en sa favor. Fau saupre qu’entre Algesiras, en plen sud d’Espanha, e la frontiera francesa, se produse aperaquí 60% dau PIB espanhòu, e mai se consideram lo comèrci exterior. »
 
E perseguís.  « Dins un païs coma l’Espanha, amé lo malhum feroviàri de granda velocitat lo mai recent d’Euròpa, es pas acceptable de negligir aquel aisse  ». D’autant mai, que ditz, que lo pòrt de Barcelona li es pas religat. Per eu, l’exèmple « justifica plenament lei revendicacions d’aquelei que vòlon una mai granda autonomia, perqué non l’independéncia ».
Le premier port méditerranéen d'Espagne ne reçoit pas le concours de l'Etat pour être relié au réseau ferroviaire à grande vitesse (photo MN)
Le premier port méditerranéen d'Espagne ne reçoit pas le concours de l'Etat pour être relié au réseau ferroviaire à grande vitesse (photo MN)

Dimanche 18 Novembre 2012
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de juin
Dison que...

Le Conseil Constitutionnel contre Toute la Loi Molac ?

Le Conseil Constitutionnel n'examine que l'article visé par la saisine, officiellement. Mais en sommes nous vraiment certains ?

Michel Neumuller

Le 22 mai au plus tard les membres du Conseil Constitutionnel auront rendu un avis sur la constitutionnalité du texte de loi, voté à une très large majorité le 8 avril au Parlement, concernant les Langues Régionales.

 

Que peut-on attendre des soi-disant “sages”. Sans doute rien de bon. Mais…




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.