Aquò d'Aqui








Vau mielhs èstre Parisenc...

SENANQUE. Menacée d'écroulement l'emblématique cistercienne du Vaucluse, malgré sa notoriété, ne recueille pas en un an, le trois centième de l'argent que Notre Dame de Paris a recueilli en 24 heures.

Vos ne'n rementatz ? En un jorn, fa pauc, lei grandei entrepresas an promes mai d'un miliard d'€uròs per un monument parisenc emblematic.

En Provença, fa un an que la Glèisa assaja de trobar tres cents còps mens, e lei mecenas, l'i vesem pas.

Fau èstre Parisenc.







            partager partager

« L » comme Liza présenté au Cep d’Oc


AIX. L'artiste a proposé les chansons en occitan de son dernier album, dans lequel l’anglais et le français sont aussi présents.



Sur des paroles de Matthieu Poitevin, Roland Pécout, et sur ses propres compositions (photo MN)
Sur des paroles de Matthieu Poitevin, Roland Pécout, et sur ses propres compositions (photo MN)
L’association dévolue au patrimoine cinématographique et télévisuel en occitan Cep d’Oc avait invité la chanteuse Liza à ouvrir son programme de débat et animations.
 
Liza vient de faire graver son troisième CD, « L », avec la complicité de ses paroliers, le poète Roland Pécout et l’écrivain Matthieu Poitevin.
 
On doit à ce dernier les paroles de « Soleu Roge », la chanson qui a conduit Liza jusqu’en Suède, en 2005, année où l’artiste a décroché l’Eurovision des langues minoritaires, le Liet Lavlut, qui se déroulait cette année-là Ostersund, en Laponie.
 
« J’ai composé les musiques, mais aussi les textes des chansons en anglais, ma langue maternelle, en français, celle de mon père ». Ce sont donc les deux paroliers de la chanteuse occitane à qui on doit les quatre textes « rédigés dans ma langue de cœur », l’occitan.
 
Amour, souvenir des disparus qui ne le sont pas véritablement, et désert, « une passion commune avec Roland Pécout », l’auteur de Portulan, composent cet album.

Financement participatif pour projet artistique trilingue

Sur scène sept musiciens jouent, avec parfois des éléments scéniques plus élaborés, comme récemment à l’Hestivoc, fin août à Pau. A l’Ostau de Provença où  elle a présenté son travail, Liza chantait cependant en s’accompagnant au piano, quand elle ne laissait pas le clavier à Patrick Cascino.
 
Il faut rappeler qu’une des particularités de ce troisième opus, aux accents jazzy et aux mélodies à discrètes arabesques, c’est son financement, qui pour partie fut populaire.
 
Liza a lancé une souscription sur le site de financement participatif ulule. « C’était un complément, mais qui implique les gens, et le fait d’être soutenue, c’est du bonheur » nous disait Liza en juin dernier, alors que le budget n’était pas encore tout à fait bouclé.
 
Liza, quand elle ne monte pas sur scène, réalise une partie des reportages de l’émission en langue régionale de France 3 Méditerranée, Vaquí, qu’elle présentait ces dernières années.

Lire aussi :« L » de Liza esperat per l’estiu 

Jeudi 19 Septembre 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Aquò d'Aquí de setèmbre vos espèra !
Dison que...

Ce que peut la volonté

Au cœur des Pyrénées, ce dimanche, et pour la 32 ème fois Catalans et Occitans ont renouvelé les gestes de fraternité, qui se rient des frontières politiques.

Au fond, et selon les critères habituels des Etats contemporains et du monde global, rien ne prédispose Occitans et Catalans à rechercher sans relâche l’occasion d’affirmer une fraternité qui ne va pas tant de soi.

Ce que peut la volonté


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.