Aquò d'Aqui


            partager partager

Retrach : Patricia Jouve « cantairitz dau dimècres »



LA SEYNE. L’enseignante, fidèle du Cercle Occitan, chante depuis vingt ans, et vient de sortir un CD avec le groupe féminin Marombrina.



Patricia Jouve a la prima de 2015, que ven tot just de gravar un CD amé Marombrina (photo MN)
Patricia Jouve a la prima de 2015, que ven tot just de gravar un CD amé Marombrina (photo MN)
Ai vacanças de Pascas, s’avètz mens de dotze ans, podretz anar escotar Patricia Jouve contar en provençau a la bibiliotèca Andrée Chédid, ambé sa colèga Caterina Nicodèmi.

Mai fins qu’ara es subretot per sei cants qu’aqueu pielon dau Ceucle Occitan de la Seina s’es facha conéisser.

Au començament de mars encara, a la glèisa de Berta, fasiá clantir de cants de fremas amb un de sei gropes, Marombrina.

" Siam quatre que recampam de cançons d’a passat temps, dau Piemont o dau Lemosin, que dison la condicion feminina. E mai que d’una seriá d’actualitat, coma aquesta que nos parla dei fremas picadas  ! »

De cantar ne’s afogada despuei l’escòla normala, ont aquela anciana mestressa de mairala, trevava l’atalhier d’occitan dau cantaire Danieu Daumàs. « De cors que fasiá  ambe sa guitara ».

Ambé Marombrina vèn de sortir un segond CD, e quand lo grope fa pauseta, ela canta sus un projècte instrumentau, Largada , dau nom de la còla « ventosa » acampada per Miqueu Tornan ambé de musicians de tria

De cantar leva l'ansia

Am'una partida de la còla seinenca dau Ceucle, en 2012 (foto MN)
Am'una partida de la còla seinenca dau Ceucle, en 2012 (foto MN)
Elei tanben avián gravats un CD ben facturat en 2012. Ambé Miqueu Tornan,

« fa ben vint ans que se trobam de cotria dins de gropes vocaus ! » aviá agut creat Escanceus, fa quauqueis ans.

E encara lo duò vocau occitan Jòia. E, se cantar es un mejan de far conéisser la lenga de son país, es tanben per aquela que se ditz « cantairitz dau dimècres », un biais « de se levar l’ ansia e d’escampar lei auvàris ».

Deu anar fòrça, bòrd que la viatz sempre sorrire.

Article écrit en provençal maritime avec les suggestions lexicales de Pèire Brechet.

Mardi 9 Juin 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.