Aquò d'Aqui


            partager partager

Josiana Ubaud ditz la quimia o la matematica en occitan dei dos mans dau Ròse


La lexicographe Josiana Ubaud publie chez Nerta un dictionnaire scientifique français-occitan qui vaudra tant pour le provençal que pour le languedocien.



L'auteure (photo MN)
L'auteure (photo MN)
L'autora aviá publicat en 2011 un diccionari ortografic (edicions Trabucaire), per botar un pauc d'òrdre dins de biais d'escriure mai d'un còp incoerents.

Ara, nos porgís un diccionari scientific francés-occitan (provençau e lengadocian), per espandir e normalisar un vocabulari mai especialisat, que l’ensenhament n'en manca.

Lo libre es fach de quatre lexics diferents : matematica, informatica, fisica e tecnologia, quimia e minaralogia.

Leis obratges scientifics en occitan medievau son soventei fes citats per apiejar la causisa de tau ò tau mòt. Per lei neologismes, l'autora fai de proposicions argumentadas (lo mai possible en armonia amé leis autrei lenga romanas) mai laissa de fes la question dubèrta.

En mai de son contengut lexicografic, lo libre ten una dimension enciclopedica, coma de tablèus de signes e de simbòls, e fòrça informacions biograficas, especialament sus lei sabents e scientifics occitans.

Es tanben illustrat de desenats de fotografias de qualitat.

Josiana Ubaud : Diccionari scientific francés-occitan (lengadocian e provençau). Nerta edicions, 2014. 432 p., 42 € (de comendar a J. Ubaud, 5, imp. du Romarin, 34920 Lo Crès).

Mercredi 17 Décembre 2014
Géli Fossat





1.Posté par Pèire le 23/01/2016 18:02
Ja calriá respècte de la grafia que na Ubaud e li CLO fixèron: nornaliZar, especialiZat, amb(e), lei lengaS, apuejar

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.