Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

L’autisme una marca de diversitat linguistica ?


AIX. La linguiste Véronique Rey, dans le cadre d’un projet d’accompagnement par le chant d’autistes, a plaidé à Aix, pour le plurilinguisme et la diversité, samedi pour la Journée Mondiale de l'Autisme. Quand le chant est considéré comme une pratique langagière qui peut aider à développer la parole.



Le chant, comme toute pratique langagière, un geste vocal parmi une quarantaine, et une passerelle vers la parole ? Ici la mezzo-soprano Patricia Schnell (photo MN)
Le chant, comme toute pratique langagière, un geste vocal parmi une quarantaine, et une passerelle vers la parole ? Ici la mezzo-soprano Patricia Schnell (photo MN)
« Dins lo monde lo plurilinguisme es una banalitat, e lo monòlinguisme sembla una estranietat quasi pertot ». La linguista sestiana Veronica Rey, convidada par l’associacien La Bourguette per la jornada mondiala de l’autisme, intra dins un project bailèjat per lo Festenau Internacionau d’Art Liric d’Ais. S’agís aquí, per d’autistas d’aquel establiment Insititut Medicò Educatiu, d’acompanhar chasque an la creacien d’un operà dau Festenau, e d’i desvelopar una pratica dau cant liric.
 
E se per ela la pratica dau cant per leis autistas es « entenduda coma una pratica dau bilinguisme ; vaquí perqué parlar una lenga, que que siegue, finalament, es praticar de gèstes vocaus ».
 
6000 lengas vuei dins lo monde testimonian d’una granda diversitat, qu’a encara dich. E, se fau « s’interessar a l’imaginàri carrejat per la lenga orala…mai assajarem de praticar aquela diversitat, mai s’aprocharem la diversitat qu’es l’autisme ».
 
De paraulas d’aur que s’apielan sus la necessitat de recònéisser que dètz dau cent deis autistes pòdon desvelopar de grandei capacitats musicalas (se ditz que lo pianista Glen Gould ne’n èra un). E, es l’escomessa, « se pòdon cantar quauqua ren vuei, podran lo dire deman ».

Mardi 4 Avril 2017
Michel Neumuller





1.Posté par Lo raiòu le 07/04/2017 10:05
Aquò's un bèl article ! Cortet mès qualitós. Subjèct que se meritariá un estudi.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí d'octobre arrive... abonnez vous vite !

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.