Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

L’activitat boscatiera provençala a l’agachon d’un projèct industriau

La biomasse provençale suffira t-elle pour tous les projets énergie-bois?


A Gardanne, E.ON utiliserait l’essentiel de la croissance forestière annuelle jusqu’en Cévennes. Des conditions intenables pour les dizaines de projets plus modestes qui fleurissent partout à l’heure ou une filière bois cherche à se faire « durable ».



En passant du charbon au bois, la centrale thermique E.ON bouleverse les conditions du marché du bois en Provence et au delà (photo MN)
En passant du charbon au bois, la centrale thermique E.ON bouleverse les conditions du marché du bois en Provence et au delà (photo MN)
L’esplecha dei bòscs provençaus fa pas mai de 2% de la  produccion francesa. Segur que se pòu parlar de sota-esplecha. Mai tot aquò podriá chanjar am’un projèct de caufariá e son malhum de calor a Brinhòlas.

Emai am’un autre, gigantàs, per produrre d’electricitat a Gardana. Am’aqueu, tre 2015, tota la forèst mediterraneana francesa podriá subir, au contrari, una subre esplecha.
 
Era endraiat en 2012 per l’industriau alemand E.ON per convertir una centrala termica au carbon de Gardana, pròche de Marselha.

Mega-ajudat per l’Estat, aqueu projèct deu grasilhar jusqu’a un million de tonas l’an, tant de biomassa boscatiera coma de residús boscatiers, a partir deis annadas 2020.
 
Serián recoltats fin qu’a 400 km d’aquela usina electrica.

De Provença mai pereu d’Auvernha e de Lengadòc arribarián lei ruscons, que ne’n serián alòr privats totei lei utilisators, mai pichons, entre Cevenas e Italia.

Es que la jaça de bòsc ne’n sariá fonduda. 

Tota la profession crenhe de perdre l’empèri

Michel Grambert (Communes Forestières Paca) souhaite que "les projets profitent d'abord aux territoires" (photo MN)
Michel Grambert (Communes Forestières Paca) souhaite que "les projets profitent d'abord aux territoires" (photo MN)
Segur amé de pretz atrivants, pagats per E.ON, aquò arribariá. A l’invèrsa se deman l’industriau decidava d’importar de bòscs mens cars, lei boscatiers e lei proprietaris locaus cridarián seba davant l’energetician internacionau, que s’interessa ren qu’ai condicions dau mercat.
 
Am’aqueu contèxte es Michèu Grambert que pausa la question que destorba : « Coma podriam s’organisar per que nòstreis entrepressas localas aprofiechon lei premieras dau bòsc que crèisse au nòstre ? ».
 
Lo premier cònsol de Selonet, pròche de Seina, es tanben lo representant de l’Union Regionala dei Comunas Boscatieras e son director, Jeròni Bonnet, aponde que « son d’entrepresas que pòdon pas èstre delocalisadas, adonc duradissas per nòstrei territòris ».
                                                                                               
Amé l’ escomessa gigantàssa d’E.ON, tota la profession crenhe de perdre l’empèri . Es que lei productors son feblàs, que podràn pas impausar pretz e condicions.
 

Pauc rendabla

Un estudi de l’INSEE ven de sotalinhar que, se 12 600 salariats òbran en Provença dins lo comèrci d’articles de bòsc o la menusariá, son pas mai de 8 280 que trabalhan au còr de la filiera : la cultura, lo tombagi , la ressariá, e la fabricacion de mòbles o de pasta de papier.
 
Aquela activitat, d’alhors, es a l’ora d’ara a pena rendabla. Lo demai d’esplecha es en mejana ren que de 2,9 € per 100 de chifre d’afaire.
 
Pasmens, tot es pas negre per aqueu sector d’activitat. « La piramida deis atges nos fa veire que mai que mai de salariats an pas manco trenta ans, e que 4% son d’aprendís » sotalinhan lei encargats de l’estudi INSEE. L’economia provençala dau bòsc fa veire de dinamisme.
 

Estructurar lo mestier en Provença

La filière bois...n'en est pas une. Trop de contradictions entre l'intérêt des producteurs en amont, et des utilisateurs en aval (photo MN)
La filière bois...n'en est pas une. Trop de contradictions entre l'intérêt des producteurs en amont, et des utilisateurs en aval (photo MN)
Mai la filiera exista ren que sus lo papier. En realitat, totei an pas lo meme interès. Lei productors li agradariá de faire pagar la qualitat de son travalh au juste pretz. Mai en avau, lei utilisators, elei, vòlon ren que crompar au pretz lo mai bàs.
 
« Aquela contradiccion a fach implosar est’annada lo Pòle regionau de competitivitat Bòsc e Construccion  que deviá dinamisar tota l’activitat au nòstre »,  sotalinha un professionau qu’a viscut lo sabordatge de l’estructura qu’aviá plantat cavilha a Mirabèu, pròche de Partus.
 
« Mai avèm un estudi en cors per veire coma estructurar la filiera en Provença » que ditz Charles Laugier, lo conseilher regionau en carga dei bòscs. Lei resultats devrián èstre coneissuts a la fin de l’annada. En premier per lei actors regionaus, qu’investiran pas se pòdon pas preveire un pauc l’avenir de la jaça coma dei mercats ligats a l’activitat boscatièra .

Lundi 8 Septembre 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.