Aquò d'Aqui


Lengas minorisadas : enfin una estrategia de reconquista

Avec un rassemblement peu couru et parisien, un fait majeur vient pourtant de survenir le 30 novembre : les défenseurs des langues minoritaires se sont alliés et ont décidé d’une feuille de route.

Davant la Glèisa Santa Clotilda, brandussan lei bandièras : negras amé tèsta de Maure, o arminas de muma color, sang e òr amé crotz de Forcauquier e Tolosa, o l’estrella de l’independentisme catalan, e d’autrei. Benlèu que son pas mai que sièis cents lei manifestants, mai ben colorats. Un arc de seda dei minoritats lenguisticas de l’exagòne. Justament èra la tòca d’aqueu recampament : faire molon, e charrar de ce que partejan totei, una lenga mespresada, en dangier de disparéisser.

Lengas minorisadas : enfin una estrategia de reconquista















            partager partager

L’Université Occitane d’Eté mettra la femme au centre


NIMES. Cinq jours à propos de la création et de la manière de voir féminine, ici et là-bas. L’UEO de Nîmes propose un programme séduisant pour ce début juillet.



L’Université Occitane d’Eté mettra la femme au centre
La 37è Université Occitane d’Eté aura pour thème central les « Femmes d’ici, femmes d’ailleurs », du 6 au 10 uillet 2013. « A l’heure de la parité nous avons estimé à la Marpoc que la place de la femme était une préoccupation de notre temps et nous en avons tenu compte dans ce programme qui essaie d’élargir la problématique féministe, et montrer comment elle est vécue tant au Sud qu’au Nord » souligne Lisa Gròs.
 
Le programme discuté par la Marpoc est largement préparé par Jordi Peladan s’intéressera en effet tout autant à la création d’entreprise au pays par des femmes (l’exemple emblématique de l’éditrice Marion Mazauric, revenue de Paris pour créer les éditions du Diable Vauvert…à Vauvert), qu’à la femme dans le Printemps Arabe, ou à la femme dans l’histoire (conférence sur les « femmes immigrées italiennes » par Pierre Pasquini), ou encore à la femme écrivain (café poétique avec Aurélia Lassaque et Salah al-Hamdani, Rose Blin, Josiana Ubaud)…
 
L’affiche semble bien séduisante et d’autant qu’elle donnera lieu à des performances. Majosais (Marie-José Lubac) peindra en effet au motif durant certains moments conviviaux de l’UOE, tout en exposant ses robes nuptiales.

Le programme ne propose pas exclusivement des femmes occitanophones, « car nous n’avons jamais eu l’intention d’enfermer cette université d’été dans une chapelle » explique Lisa Gròs ; « nous avons l’habitude du billinguisme, et il n’est pas rare que quelqu’un demande à son voisin de traduire un tant soit peu ce qui vient d’être dit ».

Centre Agora de Nîmes. Journée de participation 10€, semaine 80€. Renseignements et réservations tel. 04 66 76 19 09.

Vendredi 17 Mai 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

L'Aquò d'Aquí de fin d'année s'attelle à la charrue
Dison que...

Venus

Notre statue volée dit bien l'état d'esprit français vis à vis de l'égalité de traitement culturel

Trobada dins lo ròdol dei vestigis dau teatre roman d'Arle en 1651, l'estatua d'Afrodita, que dison "Venus d'Arle" seriá de Praxitèl.

 

Siguèt mandada a Paris vintados ans puei sus l'exigéncia de Loís XIV (e non ofèrta per la Comuna coma ditz lo cartèl dau Musèu, ara!), Rei Soleu, que non! Rei Raubaire!

Venus


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.