Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

L'Aeloc primé par les Calandretas et le Cirdoc




Traduit par Jean-Pierre Reynaud, pour l'Aeloc, primé par le Cirdoc (photo MN)
Traduit par Jean-Pierre Reynaud, pour l'Aeloc, primé par le Cirdoc (photo MN)
Décerné par la Calandreta d'Agde avec le Centre InterRégional de Développement de l'OCcitan (Cirdoc),  le prix "Passejada Littérària" a été attribué en 2017 à l'Association pour l'Enseignement de la Langue d'OC (Aeloc). Celle-ci avait mis en oeuvre la traduction de l'ouvrage pour enfant Le loup qui voulait changer de couleur (Orianne Lallemand et Eleonore Thuillier, ed. Auzou)

Jean-Pierre Reynaud, le trésorier de l'Aeloc, ici avec la professeure des écoles Karine Camblane, exhige le prix à l'occasion de l'Assemblée Générale de cette association, tenue à Aix-en-Provence samedi 1er juillet. 

"La cérémonie était très agréable à Agde, où la Calandreta nous a remis ce trophée le 5 mai" raconte JP Reynaud, qui avait traduit le livre. "En fait il s'agit du prix décerné par les écoliers, ce qui nous a fait particulièrement plaisir, puisque c'est le public final de l'ouvrage".

L'Aeloc a d'ailleurs mis en chantier une nouvelle traduction, Titen e l'usina dei joguets, qui, sait-on jamais, sera  lui aussi primé en 2018.

Jeudi 6 Juillet 2017
Michel Neumuller





1.Posté par lo Gabian le 08/07/2017 16:28
es una vertadiera capitada ;L'ai legit tota l'annada a mei pichots escolans : se son regalats e lo conneisson de còr.

2.Posté par Lions le 08/07/2017 20:32
Bonjour
Pourriez-vous expliquer la relation qu'il existe entre catalan et provençal. Cela me semble flou.
Merci
Edmond Lions

3.Posté par Michel Neumuller le 09/07/2017 09:49
Cher Edmond, êtes vous certain d'avoir posté ce commentaire au bon endroit ?
Nous laisserons quelques linguistes s'expliquer sur les relations catalan-provençal. Les langues sont cousines, une grande partie du vocabulaire est commun, et à l'écrit, celui qui lit l'une des langues comprend assez bien l'autre.
Il existe une tradition d'accueil et de solidarité entre Provençaux et Catalans, dont rend compte l'hymne du Félibrige, La Coupo Santo, et qu'a renforcé l'accueil des réfugiés catalans en 1939.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 67

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.