Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Journée historique pour les langues régionales


La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.



Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

Travail et stratégies parlementaires, occupation du terrain associatif

D'abord la création d'une solide coordination, Pour Que Vivent Nos Langues, à partir de l'automne 2019, capable de se mobiliser largement et partout le 10 octobre dernier, a crédibilisé le travail parlementaire qui avançait en parallèle.

Les nombreux messages favorables à la loi reçus par les députés français avant le vote ont réveillé chez certains le sentiment qu'il fallait faire quelque chose de concret pour leur culture régionale.

Pendant ce temps les groupes parlementaires et sénatoriaux rassemblant des régionalistes, mais pas que... travaillait ferme à un projet viable réglementairement. Et en effet au jour "J", peu d'objections pouvaient y être opposées.

Enfin, et Paul Molac le promoteur principal de l'affaire, le soulignait pour nous voici peu, le ras le bol des députés de la majorité face à "monsieur Niet", le ministre de l'Enseignement, a joué comme jamais le 8 avril.

Cent députés marcheurs ont voté pour le projet, et donc contre le gouvernement.

Il est à parier que désormais celui-ci assouplira son attitude... 

Cela oui, semblait inespéré.

Nous vous invitons à prendre connaissance de notre dossier, au lendemain de cette journée historique.
 

Vendredi 9 Avril 2021
Aquò d'Aquí




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí en décembre... c'est le moment où jamais de le sauver !

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.