Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Joan Ives Petit : « lo pièger seriá de ren faire dins lei transpòrts regionaus »


Les budgets sont en baisse, les futurs contrats de plan indécis, et les perspectives démographiques alarmantes. Dans un contexte difficile, Paca peaufine cependant plusieurs études pour lancer ou pour booster des lignes ferroviaires. Le vice président de Paca délégué aux Transports, écologiste, n’est pas favorable à la LGV, par contre tous les projets intrarégionaux trouvent grâce à ses yeux s’ils résolvent un problème territorial.



Jean-Yves Petit : "le temps perdu dans les embouteillages et les effets de la pollution sur la santé se paient aussi" (photo MN)
Jean-Yves Petit : "le temps perdu dans les embouteillages et les effets de la pollution sur la santé se paient aussi" (photo MN)
Son restrenchs e subretot desconeissuts, lei budgets « transpòrt » de Provença. Pasmens lançatz mai d’un projècte. Vos sembla rasonable ?
 
Fau ben veire que çò que finançam pas per melhorar l’ofèrta de transpòrt, lo pagarem d’un autre biais, amb lo budget de la santat per exemple. Se pòu pas imaginar de pas bolegar. Me pensi qu’avèm de doblar nòstra infraestructura ferroviària entre Marselha e la frontiera italiana. E tot parier entre Ais e Marselha. La congestionassa rotiera es fenomenala. Coneissi degun espaci urban qu’i escapa : ni Avinhon, nimai Marselha, Tolon… e Niça pas mai. Lo temps d’embarràs creisse totjorn que mai. Un trabalhaire que pren cada jorn l’autorota entre Ais e Marselha pèrde dètz jornadas entieras l’an dins aqueleis encombraments. Se calam, ne’n perdrà 17 en 2023, que preveson leis estudis. Leis alentiments au dintre de Marselha nos valon chasque jorn 35 000 oras. Amb tot aquò, l’esperança de vida es reducha de sèt mes e mieg a respècte de la França entiera. E se la pollucion es una realitat, lo creissement demografic n’es una autra. A l’entorn de 2030-40 serem un milion mai. Sabem ja que la totalitat deis infraestructuras qu’avèm solament encara en projèctes per Provença-Aups-Còsta d’Azur seràn alora saturadas. De pas bolegar, es impossible !
 
Aquò dich, sembla pas possible de laissar la Region pagar tota soleta. Lei budgets d’Estat per aquò ?
 
Respònde pas a nòstrei demandas, e sabèm pas s’aurà la capacitat de va faire. I a dins la França entiera una envolopa de 2 miliards d’èuros per lei novèleis infraestructuras. Se saup ja que serà pas pron per finançar totei lei projèctes que n’avèm de besonh. Una dei rasons es qu’aquelei 2 miliards podrián èstre consumats entierament per la linha de granda velocitat entre Lion e Turin. Aquesta capturarà lo quart dau budget europèu dau malhum de transpòrt europèu entre 2014 e 2020.

Sept projets ferroviaires prioritaires pour Paca

Le TGV Lyon-Turin consommerait tout le budget des lignes nouvelles régionales (photo MN)
Le TGV Lyon-Turin consommerait tout le budget des lignes nouvelles régionales (photo MN)
Se discutirà lèu lo contracte de plan entre Estat e Region. Auretz de projèctes prioritaris d’i veire ?
 
En veritat sabèm ren sus sa consisténcia, son perimètre amb la metropolizacion de Marselha, nimai son importància financiera. Benlèu que serà tant una mena d’inventari a la Prevert coma lo darrier. Benlèu que parlarem de prioritats. Sabèm pas manco se, deman, son baile serà pas lo Ministèri de l’Egalitat entre lei Territòris. Per ieu, trobariáu pas aquò illogic.
 
E lei vòstras, de prioritats ?
 
Son sèt. Perque siam lèsts per lei faire. Modernizar la linha entre Ais e Marselha, tornar durbir la linha entre Ronhac e Ais e la connectar a l’Aeropòrt e lo relarg d’activitat d’Eurocopter, qu’es màger. La linha Carnolas-Gardana e aquela entre Dinha e la Vau de Durença son lèstas d’èstre endraiadas. Tot parier per lo projècte transfrontalier Provença-Liguria. Volèm tanben menar un estudi per veire se Valença e Grenòble pòdon èstre jonchas a partir de l’estèla ferroviària de Veinas. Fau tanben aumentar la capacitat amb lo camin de fèrre de sortir dau Grand Pòrt Maritim de Marselha, e aumentar pereu leis autrei mejans de transpòrt a partir dau camin de fèrre. Pus luenh dins lo temps, volèm encara la pertusada ferroviària au Montgenèbre. Se tot aquò es dins lo contracte Estat-Region, serem pas en retard.

Le "train des Pignes" régionalisé aura une vocation pendulaire autour de Nice

Mai auràn l’astre d’èstre retenguts totei ?
 
Siguem lucides subre lei capacitats financieras. Mai d’un autre latz, reconeissem qu’amb aqueu contracte de plan, avèm finalament mai obrat. Lei linhas Canas-Grassa, Avinhon-Carpentràs, la « virgula » d’Avinhon-TGV, la tresena via entre Antíbol e Canhas, aquela d’Aubanha a Marselha… Èra pas ren.
 
Amb lei Camins de Fèrre de Provença (lo trin dei Pinhas) avètz acabat de chantiers longàs au Nòrd de la linha. Mai que faretz dau costat de Niça ?
 
Un estudi per saber se podrián pas aumentar la cadéncia fins a quatre trins l’ora dins la partida inferiora de la linha, amb una connexion vèrs Var e lo pòl multimodau de l’aeropòrt de Niça Sant Agustin. De veire tanben se seriá pas possible de l’electrificar. Dins leis Aups trabalham amb mai d’un país e lo Conseu Generau deis Aups d’Auta Provença per saber coma la linha podriá ajudar a mantenir d’activitats. Volèm aumentar lo nombre de viatjaires e tenir nòstre ròtle de servici public de territòri.
 
Despuei lo 29 d’octòbre de 2012, la Region a représ la linha Dinha-Niça. Perqué ?
 
La convencion que nos liava ai Camins de Fèrre dau Sud de França (una filiala dau grop Veolia, ndlr) èra acabada. Aviam menat un estudi ; mòstra que l’apèu d’ofèrtas per una delegacion de servici public donariá pas vertadierament de concurréncia. En fach, i auriá pas agut pron de societats interessadas. E coma finançam nosautres 85% dau budget d’aquela linha dei recèptas pichonas, se siam dich que de mestrejar lo còst e d’adaptar l’ofèrta, èra mai aisat directament. Vaquí.


Le Train des Pignes pourrait avoir une cadence de quatre navettes/heure dans sa partie niçoise (photo XDR)
Le Train des Pignes pourrait avoir une cadence de quatre navettes/heure dans sa partie niçoise (photo XDR)

Lundi 4 Février 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans l'Aquò d'Aquí de l'été...

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.