Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Jacques Bonnadier racroca lo micrò


MARSEILLE. Le journaliste arrête ses chroniques culturelles sur Radio Dialogue, il scrute depuis plus de cinquante ans la vie culturelle, en particulier musicale de sa ville.



Jacques Bonnadier (Photo XDR)
Jacques Bonnadier (Photo XDR)
Jacques Bonnadier laissa lo micrò sus la taula a Radio-Dialogue, aquela dei crestians de Marselha. Despuei 708 emissiens de "Sorties sur Vieux Port", difusadas per lo premier còp en 2003. Jacques Bonnadier es essencialament un cronicaire de la vida musicala marselhèsa despuei mai de cinquanta ans, e li devem un documentàri sus lo violonista cieutadenc Zino Francescatti.

Jacques Bonnadier siguèt lo cap redactor de Semaine Provence dins leis annadas 1980, un setmanier crestian ; e un òme de radiò e de televisien marselhès, prefondament immergit dins la vida culturala de sa ciutat, e en particulier fòrça chanut per parlar de la creacien musicala. 

Se vòu pas totalament a la retirada, que jura que mandarà encara d'informaciens "a meis amics" (una tiera fòrça longa !) per mèls.

En 2013 aviá liurat a  Aquò d'Aquí d'articles sus  l'Alhòli, per un dorsier sus aquela tematica, e a escrich un libre sus la recepta màger de Provença.

L'escrivan Joan-Frederic Blanc, papa de l'overliteratura marselhèsa, li decerna una Sardina d'Aur, galejant sus lo biais stoic dau jornalista " dins totei lei colhonadas qu'aurà ausidas durant sa carrièra".

Jeudi 5 Juillet 2018
Michel Neumuller





1.Posté par Jacques Bonnadier le 05/07/2018 17:49
Cher Michel, ton commentaire et ton éloge me touchent énormément. Avec toi, la confraternité a toujours été au rendez-vous. Et même la fraternité tout court. Je te salue avec grandes reconnaissance et amitié.
Peut-être nous verrons-nous aux Martigues à l'occasion du 30e et dernier festival. Je te recommande le concert de Guy Bonnet, le 22. J'y ai assisté il y a quelques semaines à Avignon. C'est une belle rétrospective chansonnière rehaussée d'orchestrations magnifiques d'Eric Breton qui dirige l'Orchestre Régional Avignon-Provence.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant s'il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possibilité, enfin débarrassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.