Aquò d'Aqui


L'Union Européenne à l'épreuve de la Catalogne

Ni les Etats Européens ni l'Union Européenne ne disent fermement à l'Espagne qu'elle criminalise l'opinion démocratique. Que l'UE donne de la voix et défende ses valeurs face à un de ses membres, ou qu'elle admette qu'elle a perdu tout crédit politique.

Les lourdes peines que les juges espagnols ont infligé aux élus du Parlement Catalan et aux présidents d’Omnium Cultural et de l’Assemblée Nationale Catalane ne correspondent à aucun crime. Organiser un référendum pour l’autodétermination, poussé par la population elle-même et auquel se rendent près de trois millions de citoyens, soit une majorité d’électeurs, ne peut être un délit, mais une action qui honore les démocrates qui l’ont permise.

L'Union Européenne à l'épreuve de la Catalogne










            partager partager

Francophonie crispée


La francophonie militante peste à nouveau contre le "tout-anglais". Nous savons que cela se traduira par le "rien-langues minoritaires".



 Nous y revoilà ! Une centaine de personnalités « des cinq continents » veulent résister, nous annonce Ilyes Zouari, qui préside le centre d’études et de réflexion sur le monde francophone. Il s’agit d’inciter les autorités françaises comme francophones, à résister à la « dictature du tout anglo-américain ».
 
Mesdames et messieurs de la Francophonie, merci, nous avons déjà donné !

Il faudrait condamner l'usage de l'anglais, mais fermer les yeux sur la négation de la langue occitane par l'Education Nationale

L’Edit de Villers-Cotterêts, en 1539 devait lutter contre le latin dans les textes officiels, il tua en réalité l’occitan. La loi Toubon et la réforme constitutionnelle du début des années 1990 devaient lutter contre l’anglais envahissant la vie publique. L’anglais et toujours là, sans quoi vous ne protesteriez pas. Mais ce sont les tolérances envers nos langues  minoritaires qui se sont systématiquement trouvées balayées de l’univers du droit français. Actuellement les enseignants de ces langues minoritaires en font les frais, sans recours.
 
Votre appel réclame des punitions pour les contrevenants. Nous savons très bien, très intimement ce que cela signifie. De l’anglo-américain, comme vous le nommez, les autorités ne se préoccuperont pas…Et après tout qu’elles laissent faire, si la langue française perd du terrain parce que la France n’a plus de prestige pour rien – ni par son économie, ni surtout par son rayonnement moral.
 
Mais de venger leur impuissance sur le breton, le catalan, le corse et l’occitan, là vous pouvez leur faire confiance ! Non, voyez-vous, nous avons déjà donné. Trop.
 
Hier encore ce totalitarisme francophone, un enseignant du Vaucluse nous en donnait un exemple. Une gloire de la poésie occitane médiévale, Bernat de Ventadorn, est recyclé sans vergogne comme écrivant en vieux français, dans les manuels scolaires officiels. Les éditions Belin, pour le manuel de français daté de 2019, peuvent ainsi faire acte de faussaire, sans recours possible.
 
Contre cela, voyez-vous, nous aimerions une loi qui permette d’attaquer les propagandistes de la négation.
 
Mais pour ce faire, mesdames et messieurs de la Francophonie, nous pensons qu’il est inutile de vous demander support.
 
Alors, de grâce, gérez comme vous pouvez la décadence mondiale de la langue française, et, quand vous serez prêts à considérer que les « langues de France » méritent d’être défendues, franchement et sincèrement, vous connaissez notre adresse…
Manuel de Français, éditions Belin, 2019..."traduit de l'ancien français..." document transmis par MP
Manuel de Français, éditions Belin, 2019..."traduit de l'ancien français..." document transmis par MP

Jeudi 20 Juin 2019
Aquò d'Aquí




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Aquò d'Aquí d'octobre arrive
Dison que...

Tarabast

Les affrontements entre policiers et manifestants en Catalogne sont nommés par les médias par l’équivalent de “chahut”. Mais derrière un mot c'est un monde complexe qui se dévoile...

A l’ora que s’acaran policiers e manifestants catalans, que s’acarnan lei governants espanhòus a afèblir lei drets d’aqueu país qu’a votat lo 17 d’octòbre de 2017 per son independència, la paraula que s’impausa pertot, dins lei medias dau Principat, es “Aldarulls”.

Tarabast


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.