Aquò d'Aqui


L’occitan enseigné “dans le cadre de l’horaire normal”

Ne rêvons pas, loi Molac ou pas, l’emploi du temps continuera à proposer le choix à l’élève : occitan ou repas de midi ? Il convient de préparer la réaction dès maintenant, question d’égalité.

Bien qu’elle fut amputée par le Conseil Constitutionnel de dispositions majeures, la Loi Molac enfin promulguée autorise quelques avancées pour l’enseignement des langues régionales. Ainsi, théoriquement les “heures poivre” auront vécues et l’occitan devrait rejoindre les matières qui ont droit à des horaires “normaux”.

 

Mais théoriquement et pas plus… il est donc temps pour les défenseurs de se mobiliser. La rentrée scolaire doit être préparée.


















            partager partager

Fan clantir lo cant seinenc au defòra




L’Atelier de chant du Cercle Occitan s’était taillé un beau succès au dernier festival Cantar lo País, à Seillans. Certains des 11 interprètes nous expliquent la « Seinenc touch »



La còla de l'atalhier de cant dau Ceucle Occitan de La Seina (photo MN)
La còla de l'atalhier de cant dau Ceucle Occitan de La Seina (photo MN)
Sus lo pontin, totei vestits de roge, lei vaquí que lèvan la votz a cha pauc .

La cançon ditz lo malur de l’espotiment dei Chantós, que laissèron sus lo cai de centenaus d’obriers. « Fa mai de vint ans, mai lei consequéncias se conoisson encara ».

Miqueu Tournan, mèstre de cant d’aquel atalhier dau Ceucle Occitan de La Seina, n'aviá ben avisat lo monde dau festivau Cantar lo País, lo 19 d’abriu passat.

Nos sucrarà pas la balòta, a Seilhans, quand entraïnarà la cançon que compausèt sus un tèxte de Gerard Tautil.

Li debana leis escaisnoms de trabalhaires desbarcats, e lo cant refusa d’oblidar que siguèron d’umans, estraçats per la vista liberala que chausiguèt de bastir lei barcas de l’autra man dau Monde.

La cançon acabada, vaquí leis aplaudiments que clantisson dins la sala polivalenta de la comuna dau país niçard.

Pus tard, abonhats ai taulas que li manjaràn ensems dos cents participants, es pas facile de s’ausir, que totei contunhan de cantar.

Es, coma aquò, en plena interpretacion de « Bèla Ciao » que Cristiana me vendrà : « Siam onze que cantam tre que podèm ensems la lenga. Es un biais, segur, d’èstre urós e de s’espacejar, mai autanben de faire ressonar la lenga ».

E Alan, de la votz greva, d’ajustar, maliciós : «  bòrd que parlam pus gaire en carriera, sensa lo cant, l’occitan s’ausiriá pas pron ».

L’obrador de cant vira fòra la ciutat per far conéisser lei biais de son recanton. Amb elei, aurètz pas de santons polits, mai de fremas e d’òmes de sang e d'òssa que cantan l’empacha dei modèstes e leis espèrs d’aquelei que vòlon, sensa relambi , melhorar la vida…. en cantant. 

Lundi 14 Septembre 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



Chanjar la Constitucion ? Dins l'Aquò d'Aquí d'estiu ne'n parlam
Dison que...

Quid de Mayotte ?

A la rentrée notre mensuel vous proposera une enquête fouillée sur la société du plus récent des départements français, dont la reconnaissance de la langue formait part de la loi Molac.

Que saviez vous de la politique de promotion du créole à la Réunion ? Et question subsidiaire, que savez vous vraiment de l’Ile de Mayotte, des tensions historiques et culturelles qui travaillent ce département français, dont seuls de rares échos parviennent en Métropole ?

 

Une des grandes satisfactions de notre journal reste de pouvoir vous en dire plus sur des des situations et des enjeux qui échappent à beaucoup.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.