Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Era l’ultím minaire d’Auta Provença


SAINT-MAIME; Pierre Nucho a témoigné de la vie à la Mine de Saint-Maime, près de Manosque. Il est disparu l’automne dernier et Pierre Bonnet lui consacre un livre qui relate l’histoire et les valeurs de ce monde ouvrier en milieu rural.



Son grand-père Antonin, Stephen Parraud ne l'a pas connu. Une stèle rappelle que les mineurs ont payé un tribut de sang à Saint-Maime (photo MN)
Son grand-père Antonin, Stephen Parraud ne l'a pas connu. Une stèle rappelle que les mineurs ont payé un tribut de sang à Saint-Maime (photo MN)
« Mon grand, Antonin, qu’ai pas coneissut, es mòrt dins la mina, amé sièis autrei camaradas, l’onge de janvier de 1930… Mai o mens chasque an li aviá un minaire que morèt,  au trabalh, l’i retrobarètz aquí, am’un nom italian, polonés, o provençau ».

Stephen Parraud es lo president de L’œuvre au Noir.

Aquela associacion fa mestier de gardar druda la memòria de la mina de Sant-Maime, en Auta Provença.

A presentat, lo premier de mai, un libre que Pèire Bonnet consacra a l’ultím minaire.
 
« Es un omenatge a Pèire Nucho, orfanèu de paire, que li aviá enlevat la mina en 1933 » racònta l’autor, collectaire de tria de la memòria obriera d’Auta Provença.

« Una vòtz s’es amorçada , l’ultima que nos parlèsse d’aqueu monde ».
 
 

A barrat sei pòrtas en 1949

Era l’ultím minaire d’Auta Provença
Pasmens , maugrat qu’aguèsse barrat sei pòrtas en 1949, la Mina, pron d’aquelei minaires son restats au país, coma, encara una fes, pòu nos lo dire aqueu cementèri.

Lei tombèus l'i son entretentguts per lei generacions següentas. Seissanta uech ans après, sei gents gardan sempre vius lo sovenir e lei valors que podiá dire ansin Pèire Nucho : « la vida viscuda que per tu sèrve de ren ».
 
La mina d’Auta Provença produsiá un linhite de qualitat mediòcra, amé fòrça sofre, de la muma vena qu’aqueu de Gardana. L’usina quimica de Sant-Auban, a trenta kms, ne’n crompava, coma de lotjaments manosquins.

Mai quand lei principaus mercats siguèron perduts, la mina barrava sei pòrtas. 280 personas l’i trabalhavan alòr, en 1949.
 
A donat un perfil particulier a la comuna de Saint-Maime, onte lo monde obrier votava comunista, au còntra de totei lei vilatges alentorn.

Pèire Nucho siguèt premier cònsol entre 1957 e 74, seguit per Ives Aiguier, eu fins qu’en 2008, e present a la presentacion dau libre omenatge.
 
Mine du Bois d’Asson – la dernière voix (hommage à Pierre Nucho) Pèire Bonnet ; ed., l’œuvre au noir. 73p. ill. 10€.

Jeudi 4 Mai 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant s'il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possibilité, enfin débarrassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.