Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

En Crau lis estardo de l’annado patisson de la rave party


SAINT-MARTIN-DE-CRAU. La Reservo de Crau a pourta rancuro après li dous acampamen d’afouga de musico tecnò de juiet e d’avoust. Lou bilans es desastrous per la naturo.



La Rave de mi-août, en Crau...Une génération d'oiseaux craintifs perdue (photo CEN DR)
La Rave de mi-août, en Crau...Une génération d'oiseaux craintifs perdue (photo CEN DR)
Uno rave party, uno de mai ; « es que vènon proun souvènt au nostre , e chasque cop es uno catastrofo ! » Axel Wolff, lou baile de la Reservo Naturalo de Crau, assajo de lou prendre emé filousoufìo, mai li rèsto de travès la multitudo qu’es vengudo au mitan dóu coussou de la Crau, une premiero fes lou 31 de juiet, emé belèu cinc milo afouga de musico tecnò… e d’ecstàsi ; e uno segoundo a miech-avoust, aquéu de cop emé vint milo festejaire.
 
Quaranto cinc ectaro devasta, de residu plasti d’en pertout, coumprés dins lo biau que travèsso lou doumèni forço apara pèr sa poupulacioun d’aucèu particulié, coumo lou ganga, o l’ estardo . « Erian à l’epoco ounte tóuti acabon de nisa. Autant dire qu’aro es perdu, li couvado de l’an soun morto de terrour. Uno poupulacioun tant fragilo ! »
 
Camioun d’en pertout, de mounde que manjo, que cago, qu’ estrepo touto la journado e touto la niue, laisson si traço, e bèn dela de l’endré ounte li basso prefoundo coungoustèron lei festejaire e degaièron lou bestiàri.

Aucèu crentous d'ermas

« Avèn segur pourta rancura, per la fourmo, qu’en generau soun de mounde que podon pas paga d’amendo » que jougne lis espalo Marc Maury, lou baile dóu Cèntre d’Ecousistèmo de Prouvènço. L’assouciacioun geris la reservo, de coutrìo emé la Chambro d’Agriculturo di Bouco-dóu-Rose, despièi lis annado 2000.
 
La reservo, de 7500 ectaro, se desvouloupo dins un envirounamen de calabert d’entrepresso de lougistico, per assaja de sauva uno poupulacioun d’aucèu crentous, particulié eis ermas.
 
A l’ouro d’aro li trento pastre que vivon sus la reservo di coussou e si fedo, per astre, soun en mountagno. S’agis per la Reservo de neteja la plaço avans que de li vèire s’entourna.
 
E d’espera, li mantenèire dóu site, que la Justìci sera sevèro, alor qu’an releva milo placo d’imatriculacioun sus plaço. « Lou nouvèu proucurour de Tarascoun es un ome counscient de l’interès de la naturo » nous dison lis emplega de la Reservo ; « se fa aganta lou materiau dis ourganisatour, li fara mau, li aura per de centeno de milié d’€uro, e sera dissuasiéu ! ».
 
Après le passage de milliers d'amateurs de musique techno (photo CEN PACA DR)
Après le passage de milliers d'amateurs de musique techno (photo CEN PACA DR)

Mercredi 30 Août 2017
Michel Neumuller





1.Posté par Lions Edmond le 31/08/2017 21:44
Paure Cousoul ! E qué fa lou minlstre ?
Ed.

2.Posté par Lo raiòu le 05/09/2017 10:07
Espère que dinc aquel fotut país, un jorn, lo governament aurà lo coratge de punir tota persona qu'escampa quauqua salopariá au sòu, amai un ràchol de cigarreta. Quante encivisme !
Un endividualisme, un egoïsme que veiriam pas dinc los país nordics : son pus disciplinats, an mai de consciença collectiva !
Òi, mès oblidave... nautres sèm au país de la libertat sens constrencha... de la licença !

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí d'octobre arrive... abonnez vous vite !

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.