Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Egalitat salariala : Provençalas mai pagadas mai sovent solas


L’égalité salariale hommes-femmes semble plus faible dans les grandes entreprises qui dispensent des salaires plus élevés, et plus forte dans les TPE à faible niveau salarial. En Provence, l’écart est dans la moyenne française, mais concerne plus de femmes élevant seules leurs enfants.



L'inégalité salariale hommes femmes s'aggrave avec l'ancienneté (photo MN)
L'inégalité salariale hommes femmes s'aggrave avec l'ancienneté (photo MN)
Una Lèi per punir leis entepressas que pratican l’escart de salaris entre òmes e frèmas, es ce qu’anoncia lo governament a l’occasien de la Jornada dei Dònas. Fin qu’a un per cent de la massa salariala deis entrepressas de mai de cinquanta salariats, vaquí que seriá lo castig , sota forma d’emenda.
 
E leis inspectors dau trabalh son encargats de cochar lei societats inegalitarias au nivèu salariau.
 
Problèma non dich, en 2018, li aurà pas mai de cinc pòstes d’inspector dau trabalh oberts en França entièra. Es lo nombre d’inspectors dau trabalh que se’n van a la retirada, pas mai.
 
Entre la logica budgetària de la descreissènça deis emplecs publics, e la logica egalitaria òmes-frèmas, li a coma una contradiccien, e l’efècte d’anoncia governementau l’ escondrà pas longtèmps.
 
D’autant mai que la problematica, complexa, es ben una realitat. En França leis òmes, a gaubi e ancienetat egala, ganhan mai d’un quart mai que lei dònas.
 
Un estùdi de l’INSEE de Franche Comté nos ditz que, en 2016, l’escart èra de 26% en Borgònha. Un bòn exemple, perqué justament es l’escart mejan en França exagonala.

Provençalas mai pagada amé mai de responsabilitats familialas

Petites entreprises et petits salaires proposent un écart moindre entre les salaires des hommes et des femmes (photo MN)
Petites entreprises et petits salaires proposent un écart moindre entre les salaires des hommes et des femmes (photo MN)
Segon Mélanie Chassard e sei collègas, « leis escarts se cavan amé lo temps dei salariats ». Se pòu explicar per leis annadas  consacradas a educar leis enfants, amé un desbanament de carrièra qu’implica d’annadas de trabalh a temps parciau. « L’inegalitat es dins lei salaris, mai tanben dins lo desbanament de la vida professionala », que diguèt justament una representanta de la CGT a la radiò France-Culture lo 8 de març.
 
Es que, fòra dau ròtle que se cresián de tenir leis òmes, li es pas tant facile de poder, elei, trobar la compreneson de seis emplegaires per tanben trabalhar a temps parciau. E tota politica d’egalitat deuriá tenir en compte lo drech deis òmes a educar seis enfants.
 
En Provença, encara segon l’INSEE, l’escart òmes-frèmas es encara larg. Donia Essaleh e Gilles Fidani an mostrats, en 2017, que 71% dei frèmas provençalas trabalhan, còntre 80% deis òmes. E entre lei dos, l’escart salariau es de 27%. Pasmens, aquelei salaris dei frèmas son demieg lei mai auç « de França de Provincia », es a dire fòra de Paris.
 
Fau dire qu’es en Provença que se trobarà pereu la proporcien la mai auta dei familhas monòparentalas onte la frèma es cap de familha : 12,1% alòr qu’en França es de 10% en mejana.
 
Leis estudis, de’n pertot, fan vèire tanben que mai lo salari prepausat es aut, mai l’escart l’es tanben dins leis entrepressas. Adonc son lei mai generosas, valent a dire lei mai grandas, onte l’escart est lo mai important.
 
La TPE que viu dins la precaritat e consacra son temps a ganhar de mercats, ela, sembla pagar d’un biais mai egau òmes e frèmas, mai pas tant aut.

Jeudi 8 Mars 2018
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant s'il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possibilité, enfin débarrassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.