Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

De solèu còntra l’ipertension


Le bain de soleil accroitrait le taux de monoxyde de carbone dans le sang, en dilatant les artères. Des chercheurs britanniques l’ont démontré… et c’est l’occasion de rappeler qu’en Méditerranée il existe quelques remèdes naturels.



Le bain de soleil contre l'hypertension...mais pas contre le vieillissement de la peau ou le cancer (photo MN)
Le bain de soleil contre l'hypertension...mais pas contre le vieillissement de la peau ou le cancer (photo MN)
Per nosautres la lutz dau solèu, es pas la pena de ne’n parlar, tant es naturala. Per leis Ubassencs, es pas parier, que lei fai pantaiar. E s’estonarem pas s’es de Britanics qu’an menat l’estudi que publica lo Journal of Investigative Dermatology.
 
La còla de cercaires de l’Universitat de Southampton pensa que la risca d’ipertension arteriala es reducha quand se solelham.
 
Vint-e-quatre volontàris se son solelhats trenta minutas a de rais ultraviolets de tipe A (o UVA, que fan lei 95% deis UV qu’arriban sus la Tèrra). Avans e après an carculat lo nivèu de tension arteriala dei volontàris.
 
E per totei, lo nivèu s’èra abaissat. Mai pas quand lo lume enlusissiá sensa UVA…
 
L’explica sariá qu’aquelei rais reviscolan lei moleculas de monoxide de carbòne que rèstan sus la pèu. Aquelei migran puei vèrs lei artèrias, qu’an lo poder de durbir.

De Sisteron à Constantine on a les moyens de soigner

Mais la décoction de feuilles d'oliviers est aussi un bon moyen (photo MN)
Mais la décoction de feuilles d'oliviers est aussi un bon moyen (photo MN)
Mai segur, lo solelhament deu pas èstre longàs nimai intense, au nòstre, se volètz pas patir coma la Mirèlha de Mistral. S’en Anglatèrra o en Suèda lei rais de l’astre seràn totjorn benvenguts, en país mediterranèu lo cancèr de la pèu amenaça.
 
Es l’ocasion de rapelar que dos cercaires marselhés, dins leis annadas 1930, avián, elei, trobat l’anti-ipertension. E lo trobam quasi pertot, tant coma la lutz dau solèu.
 
Es l’erborista Marie-Antoinette Mulot (Secrets d’une herboriste, ed. du Dauphin 1984) que nos rementa que  Oliviero, Balansart e Delphant, qu’ailàs trobam ren sus internet a son prepaus, avián demostrat que la fuelha d’olivier a de bèlei proprietats ipòtensivas. E meme ipoglicemicas.
 
E la recèpta es tant facila ! faire bolhir quinze fuelhas talhadas dins un quart de litre d’aiga tres a quatre minutas, laissar puei dètz minutas, e bèure caud, pas mai, nos ditz l’erborista.
 
Amé lo solèu e l’olivier, segur qu’entre Sisteron e Constantina, aquela empacha arteriala devriá demenir.

Ecrit en provençal avec les suggestions d'Alain Barthélemy.

Dimanche 2 Février 2014
Michel Neumuller



Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.