Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Lei pòples premiers deis USA priorisan lei locutors de sei lengas per la vaccinacion


USA - La priorité de la vaccination contre la covid va aux locuteurs de certaines langues amérindiennes aux Etats Unis. Argument : "avec eux disparaitrait l'originalité de notre culture".



Photo XDR
Photo XDR

Dos pòples premiers deis Estats Units d’America an decidit de praticar la discriminacion positiva per lei locutors de sei lengas, segon lo Washington Post. Lei Cherokees en particulier an decidit d’un plan de vaccinacion donant la prioritat ai locutors, pas mai de dos mila, per una lenga que ja auriá perdut une granda part de sa riquesa amé sei locutors.

 

Ansin de John Ross, traductor dau Cherokee e un dei premiers vaccinats. Fin qu’ara vint Cherokees parlan la lenga serian mòrts de la covid.

 

Parlan una lenga iroquoiena, son venguts de la region dei grands lacs fin qu’en Carolina, puei siguèron deportats en Oklaoma per faire plaça ai cercaires d’aur vèrs 1830. serián aperaquí 220 000 e mai de cinc milions d’americans ne’n descendon.

 

Tot parier amé lei Lakotas de Standing Rock, en Dakota dau Sud, que vaccinan en prioritat lei 200 locutors d’aquela lenga sioana que ne’n compta pas mai de 6000 au totau.

 

Lei Navajo de l’Arizona dau Nòrd, elei, alestisson un sistèma parier de vaccinacion. Ja avian organisat lo provesiment d’aliments e d’autrei produchs per lei vielhs locutors, per fin d’evitar que se costejan en riscant d’agantar la covid. Monica Harvey, una ciutadana qu’aviá montat lo servici va ditz : “ la tradicion se passa d’un biais orau au nòstre, e perdre lei rèires es perdre de tròç monumentaus de nòstra cultura”.

 

Parlan una lenga atapascana, de la meme familha que de premiers abitants de l’oest dau Canada.


Vendredi 8 Janvier 2021
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Jornalet cerca lo mejan de contuniar

Le journal occitan en ligne vend désormais des livres et reçoit des dons sur son site web

BARCELONA. Dans l’écosystème médiatique occitan, il y a bien peu de journaux d’actualité sociétale. Les maintenir relève du tour de force, et Jornalet, à Barcelona, propose à ses visiteurs d’acheter dans sa boutique en ligne pour tenir le coup. Laissons la parole au créateur et cheville ouvrière du Jornalet, Ferriol Macip Bonet.

Ferriol Macip Bonet, fondateur du Jornalet, qui fait un appel à dons et met en place la vente en ligne de livres en occitan (photo MN)

Jornalet se finança mai que mai amb la collaboracion de sos legeires. Nasquèt en març de 2012 gràcias a la generositat de dos mecènas que cresián al projècte, e tanben gràcias la publicitat institucionala de tres collectivitats importantas. Quant Jornalet nasquèt aviam previst qu’auriam pro de ressorsas publicitàrias, gràcias a la difusion del quotidian numeric. Mas, d’un latz, Google Ads acceptèt pas de publicar d’anóncias car son traductor automatic compren pas l’occitan.

 

 




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.