Aquò d'Aqui


            partager partager

Acantonament limitat e assai per tota l’Euròpa au Segrià de Catalonha


LLEIDA. La région agricole du Segrià reconfine de manière ciblée, sur décision du gouvernement catalan. Celui-ci retrouve ses compétences sanitaires, effacées par l'Etat espagnol pour cause d'Etat d'Urgence durant trois mois.



Le village de Corbins, dans le Segriá : rural et agricole, une destination bien moins touristique que le littoral catalan (photo XDR)
Le village de Corbins, dans le Segriá : rural et agricole, une destination bien moins touristique que le littoral catalan (photo XDR)

Un acantonament perimetrau, adonc limitat”. Es am’aquelei paraulas que Daniel Camós, lo delegat en França de la Generalitat de Catalonha a qualificat lo retorn, disabte passat, a l’acantonament dins la region dau Segrià, pron rurala e agricòla, levat de la ciutat de Lleida, a l’oest dau Principat.

 

Lo reviure de la Covid 19 dins aquela comarca rurala èra pas tant greva per lo torisme – 13% dau PIB Catalan, mai pas tant a Lleida e dins aquelei tèrras de grandei culturas – adonc èra per lo govèrn catalan, un assai sense tròp d’efèctes negatius economics. D’autant pauc que l’acantonament l’i es limitat ai personas tèstadas positivas a la covid, e pas mai.

 

La decisien siguèt presa perqué lo R0 (la capacitat a infectar d’autrei personas) èra pròche de dos”) perseguis Daniel Camós. A l’ora d’ara l’i comptam dos cents malauts per cent mila abitants. “ En plena sason de recòltas dins aqueu país de fruchièras, faliá tot d’un còp assegurar la santat publica e lo trabalh dei camps”. D’autant mai qu’una part dei malauts son de trabalhadors agricòus venguts de regiens espanhòlas coma dau Magrib.


Vigilança europenca e politica espanhòla

Daniel Camós, le délégué de la Generalitat de Catalunya en France : "Face a la covid qui circule la Catalogne a décidé d'être réactive afin d'éviter un confinement plus important et ses conséquences économiques et sociales " (photo XDR)
Daniel Camós, le délégué de la Generalitat de Catalunya en France : "Face a la covid qui circule la Catalogne a décidé d'être réactive afin d'éviter un confinement plus important et ses conséquences économiques et sociales " (photo XDR)

Segon Daniel Camós, ce que se debana au Segrià es tanben un assai de vigilança que pòu aprofiechar a tota l’Euròpa : “sabèm que lo virús vira en Euròpa, e sabèm qu’acantonar seriá metre de país dins una situacien economica e sociala greva, adonc fau ara endavant se mostrar reactius. E per una economia de torisme es important de poder dire au monde visitaire que seràn en seguretat dins un país onte leis autoritats prenon de decisiens adaptadas sobdas ”.

 

L’enjuec tanben es politic. Durant la crisi sanitàri en Catalonha, l’Estat Espanhòu a recentralisat tot, un biais politic de faire sentir au poder autonoma quau èra mestre. Un còp acabat l’estat d’urgencia, vaquí la Generalitat de Catalonha que tòrna a bailèjar la santat publica. E per mostrar sa diferéncia : vilhar tot d’un còp ais interès de la santat e de l’activitat economica.

 

Pasmens la decisien de reconfinar siguèt pas presa sensa debats : lo president Quim Torra, que l’i èra favorable, l’a decidit de còntra l’avejaire de sa conseilhera Alba Vergès, e mai que tot de son vici president Vidal Aragonès. Es coneissut que lo premier es de Junts per cat, lo movament de centre alòr que Vidal Aragonès es d’Esquera Republicana...E lei doas formaciens, totei doas independentistas, an pres d’estrategias escaralhadas vis-a-vis dei negociaciens amé l’Estat.

De son costat leis autoritats sanitarias de Lleida, elei, estiman que l'acantonament limitat es pas pron, e que la situacion necessita d'emplegar subran cinquanta infirmièras mai. Au jorn de vuei l'i a a Lleida seissanta nòu malauts de la covid.


Jeudi 9 Juillet 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.