Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

De cantaires occitans per sauvar l’assò marselhesa dau Cors Julian


MARSEILLE. C’est la troisième soirée musicale en peu de temps qui vise à renflouer l’Association du Cours Julien. Celle-ci favorise une vie de quartier conviviale mais pâtit de la baisse drastique des subventions publiques.



Marché de producteurs, depuis 2001 sur le Cours Julien. C'était une des manifestations de volonté du vivre ensemble porté par l'Association du quartier (photo MN)
Marché de producteurs, depuis 2001 sur le Cours Julien. C'était une des manifestations de volonté du vivre ensemble porté par l'Association du quartier (photo MN)
L’aficha serà bèla lo 30 d’abriu a l’Espaci Julien, au cors dau meme nom, a Marselha : Sam Karpienia, Papet J, (aqueu dau Massilia) Lo Còr de la Plana que seràn sus lo pontin tre uech oras dau sera ; e faudrà li ajustar encara Jack de Marselha, DJ Kafra et DJ Ckel… Que polit panorama de la nòva musica occitana de Marselha ! Segur vaquí una nuech fantastica que s’alestís.
 
Tot aquò per ajudar l’Associacien dau Cors Julian, que rema despuei de mes per pas s’aprefondar.
 
« Dejà avèm plus d’emplegats despuei dos ans, e fa quauquei mes qu’avèm fa Sant-Micheu, o puslèu qu’avèm abandonat nòstre locau per plus pagar la renda » que nos ditz Marianne Doullay, la presidenta de l’associacien.
 
Es que s’espotís a cha pauc , l’associacien de reviscolament dau quartier, maugrat un brave trabalh que fa despuei vinta-tres ans. Lo marcat païsan chasca setmana amé ren que de productors, es ela que l’a vòugut. Lei fèstas de quartier coma lo Rendètz-Vos dau Plan, lei taulejadas a l’anciana, sus de plaças publicas, sensa parlar dei vuege-galatàs.
 
Adonc, au començament de nòstre sègle, d’abitants que volián reviscolar la vida de quartier, siguèron empachats d’aderir per lo Comitat d’Interès de Quartier. Intrèron alòr dins aquela associacien. 

Solidarités de quartier pour le Cours Julien

Sam Karpienia, comme d'autres artistes, donnera un coup de pouce à l'Association du Cours Julien, le 30 avril, et pas seulement sur les cordes de sa mandole! (photo MN)
Sam Karpienia, comme d'autres artistes, donnera un coup de pouce à l'Association du Cours Julien, le 30 avril, et pas seulement sur les cordes de sa mandole! (photo MN)
Se debanèron puei lei beleis annadas d’un quartier vivènt, onte abitar èra aver de vesins coneissuts e vesibles.
 
Mai vaquí que leis ajudas publicas se reduson lèu despuei quauqueis annadas, e la vida associativa am’elei.
 
« A l’ora d’ara avèm subretot de deutes ! » sotalinha Marianne, qu’auriá poscut, descoratjada, tot largar.
 
« Mai li a agut de vam , qu’a la mitat de febrier lei joines de Darlamifa, un ostau culturau de la Carriera d’Aubanha, an organisat una vesprada de sostèn. Una setmana après a l’Equitable Cafè, rebelòta ! amé de DJ per animar la serada. E vaquí que l’Espaci Julian ne’n ajusta una espessor ! » Aquò vos reviscola.
 
L’Espaci Julian, qu’a vist passar totei lei glòris dau Blues e dei musicas dau monde, aculharà aqueleis artistas qu’Aquò d’Aquí vos ne’n parla de lònga.
 
Lo revengut de la vesprada (12 e 10€ l’intrada) serà per pagar premier lo deute de l’Associacien, puei per endraiar un projèct de WebTV de quartier e trobar tanben un locau a partejar. « Segur que per aquò aurem besonh d’argent » que ditz Marianne Doullay.

Vendredi 17 Avril 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans l'Aquò d'Aquí de l'été...

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.